Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 12:24

La nuit porte conseil, et voici ce qu'elle ma soufflé cette nuit :

 

-"Hey ! Pssst ! Woh, l'artiste ! Ta couverture des Contes Léonards.. Elle est ratée ! Réveille-toi ! Il n'est pas trop tard !"

 

Voilà ce qui me tire du lit à 5 heures ce matin. Misère !

 

couverture-4

 

Je me lève, j'allume l'ordinateur. Et là... force est de constater que la nuit a raison :

 

- D'abord, il y a ce conteur à l'air pervers...

On dirait un psychopathe qui anonne nerveusement un "AM-STRAM-GRAM" sadique pour savoir qui y passera le premier.

   Pas de bol pour la petite tête blonde à gauche.

 

- Et puis cet arrière-plan impressionniste trop présent, criard...

 

- La couleur du titre, aussi. Trop fade.

 

   Mince !  moi qui pensais avoir fait une couverture où un grand-père transmet le patrimoine oral de son enfance... Pas  l'affiche d'un film d'horreur !

 

  Je n'aime plus ma couverture.

 

 

 

A midi, une toute nouvelle couverture :

 

couverture-5

 

Eh ben voiiiiiiilà ! Tu vois quand tu veux ! (la nuit aime le triomphalisme).

 

En lieu et place d'Hannibal Lecter, un gentil papi moustachu vintage, comme dans les peintures de Norman Rockwell, ou les pubs de bonbons "Werther's Original" (suivant vos références).

Depuis Jean Rochefort installé dans un rocking-chair devant un bon feu de bois pour présenter Winny L'ourson, jusqu'à Louis La Brocante, on n'a pas trouvé mieux que la moustache pour faire gentil, vous ne trouvez pas ?

 

Bon d'accord, il y a des contre-exemples. Revenons à nos moutons.

 

- A l'arrière-plan, l'explosion abstraite de couleurs a fait place a un peu de cette fameuse côte des légendes découpée de rochers.

 

Désormais, on comprend que le gentil papi RACONTE quelque chose.

 

Et puis un titre plus orangé, moins fade que le précédent parachève les modifications.

 

STOP ! On ne touche plus : Il faut savoir s'arrêter.

 

Mais déjà l'éditeur a reçu la nouvelle version, et me demande de faire une toute autre proposition... moins enfantine !

 

Ma sieste attendra...

 

couverture-6

 

  19h00.

 

Ca y est !

 

J'ai fini la nouvelle version de la couverture.

Nous voilà dans une toute autre direction. Fini le gros plan du conteur avec les deux têtes de gamin.

 

Place au cadre majestueux de la Côte des Légendes !

 

Les personnages sont désormais en pied, et en costume : il n'y a plus de barrière entre le conte et le moment conté.

Comme beaucoup des histoires de ce livre en somme.

 

Mais le conteur n'est pas ici un simple baragouineur : Il est séparé de son public par un creux de rochers dont les formes inquiétantes impressionnent les plus jeunes auditeurs. Ce visage creux, à demi caché sous les rebords d'un chapeau n'est-il pas celui d'un sorcier ? Le conteur domine. Derrière lui, l'orage à venir semble lui obéir.

 

Tiens, à propos de "baragouiner"... Les mots bretons bara (pain) et gwin (vin) seraient  à l'origine du verbe, parce que les Bretons, dans une auberge, avaient coutume de dire "bara, gwin" : "du pain, du vin".

 

Petit jeu : trouvez les deux diables et la jeune fille cachés dans les rochers.

 

 

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Odkin le Immi 05/04/2011 15:33



Est une invitation au voyage, oupss



Lefeuvre 05/04/2011 16:01



Comme on dit à la radio : "Nos auditeurs auront rectifié d'eux-mêmes." ;)



Odkin le Immi 05/04/2011 15:29



Il y a un petit moment que je n’étais pas venu, donc je n’avais pas suivi les  post sur les


«  Histoires au coin du feu », et je tombe directement sur le premier projet de couverture.


Effectivement, j’ai cru à un roman  pour foutre la trouille, je l’adore ce dessin, mais c’est un total hors sujet.


Le deuxième est mieux  ( quoi un peu angoissant quand même) mais on y retrouve le problème de base que pose un tel sujet, comment illustrer l’idée d’une narration.


On dessine un personnage qui parle, et on ne sait pas de quoi il parle, donc ça ne dit rien.


Ecouter une histoire, c’est faire un voyage dans sa tête.


C’est l’éditeur qui a eu raison, le dernier dessin et une invitation au voyage, on plonge dans le paysage, à la rencontre des personnages.


PS : J’adore les diables, mais je n’ai pas trouvé la jeune fille.



Lefeuvre 05/04/2011 15:59



Salut Odkin.


Tout à fait d'accord aussi avec toi : l'éditeur a eu raison et cette dernière couverture est de loin la meilleure.


Le visage de la fille est formé en creux, entre les deux diables. Son visage (de profil, donc) est tourné vers la droite et est rempli du
bleu de la mer. Comme une ombre chinoise, mais en négatif.


Je ne sais pas si c'est clair, mais je ne peux pas expliquer mieux  !



galien 29/03/2011 08:48



Il est exigeant ton éditeur ! Mais il a raison : c'est source de progrès -et de calvitie car il faut parfois s'arracher les cheveux !!.


C'est vrai qu'il faisait vicieux sur le premier encards. Ta retouche était pas mal avec son air de Gepetto, même si la dernière couvrante est chouette. Moins expressive, je trouve, mais je suis
trop resté sur les Contes de la Crypte !


J'ai trouvé les deux énigmes, et je trouve la tête de Diable rudement bien placée ! Et toujours ces couleurs...



Lefeuvre 29/03/2011 09:38



Sympa, merci !



Franck 28/03/2011 15:13



Déjà, l'éditeur répond.


(A défaut de savoir ce qu'il veut, il sait ce qu'il ne veut pas.)


C'est bien.


Même moustachu, le papy Brossard a un je ne sais quoi d'inquiétant dans le regard. (Mais l'autre faisait pervers-pépère, je l'avais noté, mais pas formulé...)


Pourquoi ne pas représenter quelques personnages emblématiques des contes plutôt qu'un papy radoteur ?



Lefeuvre 28/03/2011 15:35



Yep, déjà proposé dans une des toutes premières versions, puis écartée par l'éditeur. A vrai dire, c'est aussi ce qui me paraissait le mieux, mais bon. Au final, ce sera une scène en pied
(actuellemment en cours), avec conteur en costume traditionnel, auditoire, et le même fond retravaillé.


Ca peut donner pas mal aussi...



phil 28/03/2011 13:22



moi j'aimais bien l'aspect pervers : -)


la 2nde est plus innocente certes, mais le fonds surtout, selon moi, gagne sur cette version



Lefeuvre 28/03/2011 13:31



Oui, le côté pervers n'était pas pour me déplaire... mais je navigue toujours entre "CREEPY" et "Pomme d'API"... Le public est certes adulte... mais pas geek corbenien (comme moi).


Du coup, je recommence ! Je reposterai la nouvelle version (finale j'espère), sur le même post, dès qu'elle est faite.


(On vit vraiment des moments passionnants !)



A Propos De L'auteur

  • Lefeuvre
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.