Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 19:42

Si vous souhaitez exercer un jour ce beau métier d'illustrateur free-Lance, je vous conseille la chronique suivante.

Quant aux autres, je ne peux que vous conseiller de passer outre, et continuer d'apprécier les livres en bienheureux.

 

 

Ah, on n'en finit pas de gloser sur les rapports commanditaires/éditeurs/auteurs !

 

En effet, les deux premiers ne sont pas forcément une seule et même entité : Ici, le commanditaire du livre "Contes Léonards" est la communauté de communes du Pays de Lesneven (Nord-Finistère - Le fameux pays du Léon qui donne son titre au livre). Et ce n'est pas simple de travailler avec plusieurs interlocuteurs... A plus forte raison quand l'un d'entre eux est un politique, que celui-ci se réveille après la bataille, et ne semble pas savoir ce qu'il veut.

  

 

Au matin de faire imprimer la couverture du-dit livre (celle-là même qui a déjà fait l'objet d'au moins 6 versions et autant de chroniques ici-même), l'éditeur m'appelle pour me dire que "le client" ne veut pas du tout de cette couverture, pourtant validée il y a 3 semaines aujourd'hui. 

- Pour info, le livre est programmé pour une sortie le 2 mai 2011.

- Nous sommes le 15 avril.

 

Et on me renvoie une vague couverture faite il y a 3 ans (au début du projet), sans doute par un maquettiste des éditions. Cette image a probablement été montée d'après une illustration trouvée sur le net. Mon nom n'était alors pas encore impliqué (je n'ai été contacté pour ce projet qu'en décembre dernier, pour un feu vert officiel à la mi-mars).

 

Cette image provisoire (cf.ci-dessous), avait pour seule fonction d'aider un politique à se figurer un livre qui n'existait alors encore qu'à l'état d'idée, pour en valider le principe et le format.

 

Le dessin n'était donc bien là qu'à titre indicatif. J'en veux pour preuve qu' il n'est pas question de fées dans ces contes, pas plus que de Korrigans. Plutôt des anecdotes pittoresques, historiettes tantôt drôles, tantôt frissonnantes, une ou deux bondieuseries locales et autant d'histoires de revenants. Les habitués du blog ont d'ailleurs pu voir ici ou le style de dessins que j'ai pu en tirer.

 

Peu à voir donc avec la proposition ci-dessous :

 

Contes leonards 1

 

On revient à hier matin. Coup de fil de l'éditeur de chez COOP BREIZH - éditeur par ailleurs précieux pour son catalogue tourné vers une production en Bretagne de qualité - il est important à ce stade de le souligner.

 

L'éditeur donc, m'annonce que le client VEUT ce premier dessin. Celui-là même affiché juste deux lignes au-dessus.

 

Parce que c'est ça qu'il a vu il y a ans, et que c'est ça qu'il veut aujourd'hui. C'est le CLIENT : Il a donc RAISON. En tout cas, c'est ce qu'on m'explique très gentiment.

 

Quelques heures plus tard, le dessin suivant était mailé à l'éditeur :

 

couverture-7.jpg

 

- A 8 heures et demie ce matin (5 heures de sommeil pour moi - une moyenne de ces dernières semaines), coup de fil de l'éditeur ravi et soulagé : "C'EST la couverture ! Encore bravo ! Tu as bien bossé... Et tard !"

   

 

A Will Eisner, dessinateur de comics légendaire récemment décédé et grand théoricien d'un métier qu'il a contribué à élever, des élèves d'Angoulême assis en tailleur comme des indiens ont demandé :

 

"- Aviez-vous conscience de révolutionner la BD, quand vous faisiez ces fabuleux épisodes du Spirit dans les années 50 ?"

 

Réponse du maître :

 

"- Peut-être. Parfois seulement.

- Sans doute autour de 4 heures du matin, quand je me creusais encore la tête pour trouver une meilleure idée que la plus évidente, alors que j'avais un épisode entier à livrer à l'aube !"

 

Alors comme Will Eisner en son temps (toutes proportions gardées, hein : je ne me compare pas !) J'ai concilié exigences du commanditaire, de l'éditeur... avec les miennes aussi.

 

Si vous voulez faire ce métier, bravo ! Il y a de grandes satisfactions, rencontres et épanouissements à en attendre. Mais sachez aussi que le genre de situations décrite plus haut n'est pas forcément un cas isolé, et arrive régulièrement ! Il m'a paru ... disons intéressant de mentionner cet épisode dans un blog censé rendre compte du travail d'un auteur free-lance - Ne serait-ce qu'une fois !

   

Allez : Je reviens vite avec pleins de contre-exemples à ce petit coup d'humeur passager : Par exemple une affiche de festival de musiques Irlandaises faite dans une collaboration heureuse, constructive et féconde !

 

Bon week-end !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Odkin le Immi 19/04/2011 15:41



J’ai un sujet pour le prochain bouquin «  contes et mystères de l’édition  » Avec comme sous titre «  Si le client et roi, vive la république. »



Lefeuvre 19/04/2011 15:54



Marrant que tu postes un commentaire aujourd'hui, ODKIN le IMMI : J'ai trouvé par hasard hier soir en terminant ma journée de boulot... l'origine de ton avatar en feuilletant "Le Roi du
Monde" (éd. le Triton).


Pour revenir aux déboires du fameux livre, je me suis même avancé en disant que tout va bien, puisque le "commanditaire" n'a à cette heure toujours pas pris le temps de regarder la couv
qu'on ma pourtant instamment demandé de refaire sur l'heure, à sa demande... il y a maintenant 4 jours !


Je plains l'éditeur qui accepte de dépendre de ce genre d'individus.


Moi, j'ai vraiment pris le parti d'en rire  !


NB : Ca vaut quand même le coup de préciser qu'à ce niveau-là d'incompétence, et en quelques 10 bouquins... ça dépasse tout ce que j'ai vu jusque là!



salsedo 16/04/2011 01:37



ben dis-donc, mon gars...


pas facile tous les jours!!


peut être qu'à ton tours du devras consulter le docteur Delajoue pour te redonner la santé! ;)


 



Lefeuvre 16/04/2011 09:14



Ah Ah !


F'aut pas s'en faire une montagne non plus : Comme tu le sais, je peux parfois être un peu théâtral !



A Propos De L'auteur

  • Lefeuvre
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.