Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 09:06

 

Ca faisait longtemps que je n'avais pondu de chronique sur Frazetta.  Pourtant, il en reste de la matière dans mon dossier !

 

A la demande du dessinateur Jérôme Lereculey, je vais en remettre une couche aujourd'hui.

 

(J'en profite pour saluer les habitués du genial site nanarland.com qui viennent régulièrement ici lire mes "frazettades").

 

"Carson From Venus" (est-il besoin de traduire ?) est l'un des nombreux tableaux que Frazetta a peint deux fois. La première version (ci-dessous) est une aquarelle réalisée en 1963 pour Ace Books.

 

 

carsonofvenus

 

Frazetta a-t-il lu ou vu quelques-unes des nombreuses couvertures de Pulp avant de composer son illustration ?

La couverture de FATE ci-dessous date de novembre 1950. Frazetta a alors 22 ans. La composition est proche, mais il faut aussi convenir que ce type de situation (rencontre entre des humains en barque et un monstre marin gigantesque) n'offre pas non plus une infinité de mises en scène possibles.

fate35.jpg

 

10 ans plus tard, même livre d'Edgar Rice Burroughs, même éditeur, et maturité artistique de Frazetta au top pour cette scène saisissante.

 

- Fini l'iguane géant tout droit sorti des mauvais trucages du Monde Perdu, mais comme la composition de la scène est bonne, Frazetta la garde comme base pour aller beaucoup plus loin :

La créature écailleuse a désormais le goâtre laiteux d'un requin blanc, des reflets bleutés sur ses flancs et les yeux aveugles des prédateurs des grands fonds. Nulle doute qu'elle s'y love entre deux falaises algueuses pour guetter ses proies.

 

- Dans son attitude, le marin n'a à présent plus rien d'un plaisancier, mais adopte la posture du gibier tassé sur lui-même dans l'attente de l'attaque fatidique.

 

- Les eaux aussi ont changé : Elles sont désormais turquoises et lumineuses - comme un ciel - tandis que le ciel a pris entre temps la teinte noire des abysses : Par cette inversion des couleurs ciel/mer, Frazetta nous dit que même hors de l'eau, nous sommes sur le territoire de la bête.

 

carsonofvenus2

 

Maintenant que le tableau est dressé, jetons un oeil à présent sur l'affiche du film Espagnol "SEA SERPENT" (1984).

Même ciel noir, et même gueule pour ce monstre. Les yeux on été jaunis, les bras amputés, le rouge à lèvres essuyés, mais c'est bien le même ! Est-il utile de préciser que l'hydre dont il est question dans le film n'a rien à voir avec l'illustration sur l'affiche ? Non, hein !

 

sea-serpent-copie-1

 

On peut imaginer que le peintre s'est quand même un peu fait engueuler, parce que là... c'est pas vraiment subtil comme emprunt. Même si le plagieur a emprunté la forme de ses vagues à celles de Frazetta, le rendu de la texture de l'eau (tout en aplats inquiétants sur l'original) a l'air ici d'être fait au crayons-feutres SUPER U. Le décalage de qualité donne cette impression de patchwork, collage de divers éléments empruntés ici ou là.

 

 Du coup, la supercherie se voit, et la production a recommandé un nouveau tableau.

Ben oui : Si Frazetta peint deux fois un même tableau, alors on fait pareil !

 

sea serpent

 

SERPIENTE DE MAR !

Contrairement aux apparences, il s'agit bien du même film, même si le Ténia géant (Pardon, mais je ne peux pas m'empêcher de trouver que le cou du gros truc maladroit ressemble à un colon) a changé d'aspect entre temps et n'a plus rien à voir ici avec celui de Frazetta.

Mais c'est désormais du côté de Pince-Mi et Pince-moi sont sur un bateau qu'il faut regarder.

 

 

 

 - "Ben mince : Si je peux plus copier le serpent de mer... 'faut bien que je copie un truc, quand même !"

  

 - "Tu as raison, Jano. Tu sais quoi ? Tu n'as qu'à reprendre le marin du tableau de Frazetta. Après tout, on ne l'a pas encore utilisé, celui-là !" 

 

 - "Yes ! Super idée !" 

 

sea-serpent-detail.jpg carsonofvenus2detail

 

 - "Ca me donne une autre idée : Du coup, pour le deuxième bonhomme, et ben je vais même pas m'embêter à l'inventer... Je vais le prendre dans un AUTRE tableau de Frazetta, celui de NORSEMAN par exemple : il tient un bâton... Ca peut coller pour un rameur ! Qu'est-ce que tu en penses ? En plus, il a déjà été repiqué par un collègue pour un film Disney : Ca veut dire que c'est une bonne idée, regarde :"

 

 

 

 

norsemandragon

  Détail de NORSEMAN                                Détail de l'affiche DVD

      ( Frazetta - 1972)                                   Le Dragon du Lac de Feu

                                                                      Disney - 1981

 

- "Ben... Tu fais comme tu veux, Jano. Par contre, moi je signerai pas, parce que là ça va commencer à...

 

- "Trop tard ! C'est fait signé ! Je suis déjà sur l'affiche suivante !"

 

 

sea-serpent-detail.jpg norsemandetail.jpg



 On finit sur un tableau de Boris Vallejo, très influencé par Frazetta. Quand Ace Books a perdu les droits sur l'oeuvre de Burroughs dans les années 70, ce sont les éditions Ballantine qui reprendront le catalogue, et c'est à Vallejo (et Neal Adams) qu'ils en confieront la réalisation des couvertures.

 

TheLochNessmonsterlives

 

"The Loch Ness Monster" Boris Vallejo - Pas de date trouvée.

 

Pas de plagiat ici : Le thème du Loch Ness et de son monstre contribue à réunir pas mal de codes (barque, homme, remous, serpent de mer). A chacun de se faire son opinion sur la ressemblance entre les 2 tableaux.  Le tableau  de Boris est forcément postérieur à celui de Frazetta (Boris a commencé sa carrière au début des années 70 quand Frazetta faisait sa deuxième version de "Carson from Venus").

 

 

En 1997 est paru aux éditions "Les Mari-Morgans", livre illustré par Pascal Moguérou, et consacré aux créatures maritimes fantastiques de l'imaginaire Breton.

 Les Mari-Morgans est alors le troisième ouvrage des jeunes éditions Au Bord Des Continents, (leur second livre étant le  "Carnet de Route d'un Chasseur d'un Lutins", paru l'année précédante, et illustré par votre serviteur !).

 

On y trouve l'illustration ci-dessous, illlustrant un texte sur les dragons de mer. La composition n'est pas sans rappeler le tableau de Frazetta, et je me souviens avoir eu une conversation avec Moguérou où nous évoquions nos influences communes, parmi lesquelles, Frazetta et John Buscema. 

sea-serpent-moguerou.jpg

 

Ci-dessous, la couverture du numéro 18 de la revue CREPPY (série US). Rappelons que Frazetta y a fait les couvertures qui a elles seules garantissaient des ventes fabuleuses. Celle-ci n'est pas de Frazetta... Elle n'est d'ailleurs même pas signée !

 

 

creepy-18.jpg

 

 

Et que penser de la "Splash page" (dessin pleine page) ci-dessous ? Elle est signée du surdoué Bernie Wrightson, en ouverture de son histoire "The Pepper Lake Monster". Wrightson est alors âgé de 25 ans et  sa variation réussie sur le monstre du Loch Ness est publiée dans Eerie # 58 ( juillet 1974) - et en France dans Vampirella n° 17 -  (l'année qui suit la parution de Carson From Venus).

 

 

 wrightson4.jpg

 

 Pour moi qui suis fan des 2 dessinateurs depuis longtemps, et qui ai connu Wrightson AVANT Frazetta (je continue de vénérer les deux), c'est agréable de découvrir comment une filiation se transmet au fil des générations, Wrightson ayant apporté une dimension gothique et une esthétique expressionniste quasi absentes dans l'oeuvre de Frazetta.

 

La prochaine fois, je consacrerai donc tout une chronique sur cette filiation absolument assumée entre Frazetta et Wrightson.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gorille blond 22/02/2011 12:49



en effet,je dois vous remercier fortement et je manque à tout mes devoirs de ne pas l'avoir fait plus tôt ; ce jour-là votre dévouement logistique m'a sorti d'un joli guêpier !



Lefeuvre 22/02/2011 12:52



Ce fut un plaisir, autant qu'un défi réussi pour l'Agence tous Risques !


"J'adore qu'un plan se déroule sans accroc..."



gorille blond 22/02/2011 12:37



je n'aime pas trop boris Vallejo d'habitude, mais son illustration est fort sympathique !



Lefeuvre 22/02/2011 12:40



Tout pareil !


Comment allez-vous, "Gorille blond" : La dernière fois, il me semble que je vous avais laissé en pleine panique dans le métro parisien !



Zaïtchick 21/02/2011 12:53



Je n'avais pas vue le dessin de Wrightson.


Chouette.


merci.


(Et je croise les doigts pour tu sais quoi.)



Lefeuvre 21/02/2011 13:13



Normal : je l'ai rajouté ce matin !


Au fil de mes (re)trouvailles, j'enrichis de temps en temps mes différentes chroniques de Frazetta.


Et merci pour le reste !



galien 21/02/2011 09:00



Sympathique rubrique ! Et oui ça fait très plaisir de retrouver du Frazettouille, et en plus, si justement analysé.



Lefeuvre 21/02/2011 09:48



Merci Galien !


J'ai toujours aimé quand un dessinateur parle de ceux qu'il aime, autrement qu'en déroulant une liste de noms. Ca donne un éclairage sur la personne "hommagée", mais
aussi sur celui qui en parle.


Le problème, c'est le temps, et ces chroniques prennent entre 2 et 4 heures. Du coup, j'opte pour des chroniques plus courtes (plus digestes pour vous aussi), et plus faciles à caser.


Du coup, je vais essayer d'être à nouveau plus régulier dans mes frazettades.


Merci de lire !



Zaïtchick 18/02/2011 22:14



Chouette, du Frazetta !


ça faisait longtemps !


Enfin, c'était Lereculey pour mieux sauter ! ^^



Lefeuvre 19/02/2011 09:50



Oui, hein ?


Ca fait bien plaisir aussi !



A Propos De L'auteur

  • Lefeuvre
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.