Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 11:02

Nouvelle collaboration pour moi, celle avec le magazine publié publié par l'organisme Livre et Lecture en Bretagne.

Rencontrés autour des opérations d'ateliers BD en milieu carcéral, je suis ravi qu'ils aient fait appel à moi pour ce qui est une première incursion de l'illustration en couverture de leur magazine trimestriel Pages de Bretagne, en lieu et place d'une photographie comme il font habituellement.

 

Il s'agissait en l'occurence pour le numéro automne 2013 de faire un portrait de l'écrivain Albert Bensoussan.

 

Un tour rapide de la bibliographie de cet écrivain au parcours particulièrement riche m'a permis de convoquer des images du Alger de son enfance, de Franco (il a en son temps assuré une traduction en Français d'un pamphlet particulièrement courageux contre le dictateur), d'un bio de Edith Piaf,  parmi mille autres choses.

 

Albert-Bensoussan+titre

 

Pour la réalisation proprement dite, j'ai dessiné en pensant à Sergio Toppi, qui a souvent réalisé ce type d'exercice dans sa carrière d'illustrateur pour revue. Du coup, c'est sous influence du maître que cette illutration est sortie en quelques heures (une demie-nuit pour être exact).

 

Gros-plans :

 

Albert-Bensoussan-detail2

 

Ce qui m'intéressait en l'occurence dans les illustrations de Toppi, et que j'ai essayé d'appliquer ici, c'est l'arrêt du trait. Quand le crayon se lève, quand le cerné, le contour d'une silhouette imbriquée dans une autre n'est pas là ou on le trouve habituellement. Je ne dessine pas un loup, mais j'arrête mon trait autour de lui quand il doit apparaître.

 

Car dans la vie, il n'y a pas de contour noir autour des choses. Ce n'est qu'une traduction comme une autrede la réalité. Il y en a d'autres possibles. Le temps d'une illustration, essayons de nouvelles choses.

 

Quelques traits à l'intérieur de la "zone loup" définira le volume et le pelage de l'animal. Idem pour le feuillet  et ses cheveux de l'écrivain juste à sa gauche, le turban du vieux berbère, les cheveux et la silhouette de Piaf...

 

 

Même chose pour la trnasposition en traits de la casquette et la silhouette de Franco, de la canne du Bossu (lecture d'enfance marquante de Bensoussan, ainsi que Croc Blanc, qui nous vaut ce loup hurlant). 

 

Albert-Bensoussan-detail1

 

Evidemment, Toppi n'est pas le seul à pratiquer ce dessin par l'absence de trait (Frank Miller dans Sin City, Munoz et Sampayo, Steranko, parmi mille autres). Mais celui-ci a élevé cette technique jusqu'à la fascination pour moi, notamment pour les couvertures Italiennes de la revue Sgt Kirk.

 

Pour ceux que ça intéresse, l'oeuvre de Toppi est à déguster sans modération en Français aux éditions Mosquito.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marc J. 07/11/2013 16:35


Y en a qui aime bosser de temps en temps avec l'épée dans les reins, assis sur une bombe....


 


Si votre emploi du temps est chargé, c'est une bonne nouvelle ! Ca veut dire du travail !!

Marc J. 07/11/2013 16:04


Beau boulot !


Ils m'ont l'air super bien organisée chez Livre et lectures en bretagne, parce que trouver une couverture d'urgence pour un magazine trimestriel, c'est fort !

Lefeuvre 07/11/2013 16:21



pas de leur faute : leur photographe est tombée malade.


Après, c'est mon propre emploi du temps qui a réduit la fenêtre de tir, et de temps en temps, j'aime bien ce genre de petits challenge !



galien 07/11/2013 08:27


Tu as très bien rendu et décrit le travail de Toppi. C'est en cela que j'y trouve beaucoup de poésie : il ne ferme rien, chaque "contour" est une ouverture, une poursuite de l'image. ça ne finit
jamais. En plus son encraeg est très maîtrisé, et spontané dans le même etmps. Un sacré bonhomme.

Lefeuvre 07/11/2013 08:38



Bien dit !



phil 06/11/2013 14:21


c'est de la pure pinaille de chieur car l'ensemble est top et cohérent avec ta longue mais passionante explication de texte/image

Lefeuvre 06/11/2013 14:41



Ah mais c'est à ça que ça sert, de "pinailler" : rentrer un peu plus loin !


Et puis personne ne m'oblige à répondre à 3 mots par un roman (comme je l'ai encore fait sur ton propre blog aujourd'hui-même)... si ce n'est que ça me plaît de le faire !


 



phil 06/11/2013 13:33


classe, et intéressant


je trouve juste bizarre le raccord avec la main de Môme

r 06/11/2013 13:59



J'ai bossé d'après photos.


J'ai fait une compo à partir d'images éparses trouvées ça et là sur le net, tenté pas mal de mariages entre elles jusqu'à monter une image que j'ai commencé alors à reproduire avec cette envie
d'effet à la Toppi.


Durant le processus de compo, j'ai enlevé certaines images prises au préalable (pour des raisons d'équilibre, et éviter de surcharger) et gardé celles qui me semblaient pertinentes. C'est le
cas pour celle (icônique par excellence) de Piaf. Les mains sont donc là où elles étaient sur la photo. Je dis ça non pour m'affranchir en me planquant derrière le "c'est la
réalité, alors j'ai raison", mais justement parce que j'aurais certainement pu mieux faire passer la réalité en trichant avec le dessin, et en modifiant par exemple l'emplacement des mains
qui aurait alors "sonné plus vrai", comme c'est le cas quand on a le buste en entier (et non phagocyté comme ici avec l'image de l'écrivain Américain).


Peut-être en prenant plus le temps, j'aurais vu ce souci. Comme je l'ai indiqué dans l'article, ça a été fait en une demie-nuit... tout simplement car je n'avais que ce délai ultra-court
pour faire l'image...


 



Franck Jammes 06/11/2013 13:01


Toujours de très intéressantes références.


Et puis, quel talent ce Lefeuvre !

Lefeuvre 06/11/2013 13:47



En même temps... mes références vont souvent vers les mêmes dessinateurs. Pas grave, puisque ce sont les meilleurs !


Merci en tout cas !



A Propos De L'auteur

  • Lefeuvre
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.