Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 10:19

J'aurai voulu être un artiste, pour pouvoir faire mon numéro, quand l'avion se pose sur la piste, à Rotterdam, ou à Rio. Seulement voilà, je ne suis qu'un lecteur. Je n'arrive pas à m'extraire de ces merveilleux illustrés kitsh des mythiques éditions ROA.

 

Au début des années 1980, alors que tiraient à leur fin quelque quarante années d'existence, les éditions ROA ont sorti un étrange pastiche de Fluide Glacial et Pilote, tentative (un peu pathétique) de reprendre les recettes du succès de Pilote (Mâtin, quel journal !) en proposant à ses dessinateurs de réaliser des planches sur ce qui faisait l'actualité.

 

A l'instar de MAD (dont ils ont poussé la copie jusqu'à garder en couverture un personnage à la dent manquante et au regard décalé - le fameux Alfred Neuman), le journal ZIZI (puisque c'est son nom) passera en revue les films, stars du show-biz et hommes politiques du moment.

 

couverture2

 

Fait amusant, c'est un obscur député conservateur d'Ille et Vilaine qui s'était alors rendu célèbre en cherchant à interdire la vente en kiosque des revues de bande dessinée pour adultes Elvifrance que ZIZI mettra en couverture de son premier numéro.

L'homme en question, un certain Gabriel Gilles, sera retourné à l'anonymat aussi vite que le journal qui se proposait de le mettre en lumière.

Stupéfiante coïncidence, on peut trouver une certaine ressemblance entre le député vindicatif et le futur ex-Nul Alain Chabat. Cette impression est renforcée par le bonnet d'âne et la mention "Nul" gribouillée dessus,

 

Nous avons tenté de poser directement la question à Mister Alain Chabat himself (s'agit-il d'un parent à lui? de son papa ? d'un clone némésis ?) mais celui-ci étant actuellement débordé sur la promo du Marsupilami, il nous a remercié de l'attention qui lui était porté, et fait part qu'il lui était impossible d'en dire plus pour le moment.

 

Intriguant...

 

Pour l'heure, "ZIZI - Le petit Journal qui deviendra grand" (!) garde tout son mystère.

 

Je ne désespère pas pouvoir vous en dire plus dans le livre à sortir bientôt :

 

La Merveilleuse Histoire des Editions ROA

 (livre co-écrit avec le docteur-ès en la matière : Alain Chevrel)

couvChabat 

ZIZI n° 1 - couverture par Morlatier.

 

Revenez faire un tour par ici ce week-end : Il y aura la conclusion de "TERREUR VERTE", deuxième épisode de Paotr Louarn.

 

Repost 0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 12:39

Eeeeh oui !

 

Je l'avais vaguement annoncé ici il y a quelques mois, ça devait même se faire plus tôt, mais mon calendrier perso et boulot m'en avait empêché. Cette fois, c'est la bonne : le Shériff Jim Colt© a enfilé ses éperons, le Sergent Gâchette©  a chargé sa mitraillette, tandis que le Chevalier Panache©  a chaussé ses collants (ça le fait moins, le coup des collants).

 

Les couvertures et planches du blog d'Alain Chevrel (vu dans mon album Tom et William), toutes issues des mythiques éditions ROA vont enfin être regroupées dans un livre à paraître en juin prochain aux fabuleuses éditions Mosquito !

 

Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, tout est ici.

 

A cette occasion, le texte le disputera aux planches, croquis, objets dérivés et couvertures originales, j'ai déjà réalisé une dizaine d'inédits (histoire de donner de la valeur à la version papier, et aussi parce que ça me manquait  de perdre du temps).

Ce devrait être un bien chouette petit objet au dos toilé d'environ 120 pages.

 

En attendant de vous en donner un peu plus, voici une couv' d'un titre totalement inédit (tant qu'à faire, ce sera le cas de toutes les nouveautés du livre).

 

Un petit clin d'oeil à m'sieur Eddy (Claude Moine pour les intimes - d'où ce nom de "Mitch Monk").

J'aime bien Eddy Mitchell.

 

couv-Eddy

Allez ! Assez causé pour le moment. Je reviendrai de temps à autres vous montrer quelques éléments jusqu'à la sortie (prévue pour le festival de Strasbourg en juin prochain).

Repost 0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 11:23

Comme annoncé hier, je publie les dessins réalisés mercredi dernier.

Je vous invite à comparer sur le blog de Fred Salsedo son interprétation des mêmes poses.

 

C'était donc une séance un peu particulière, puisque nous n'avions pas de modèle. Aucune importance. Nous sommes réunis pour dessiner, alors nous dessinons, quitte à poser nous-mêmes (habillés, quand même, hein ? Pas de blague, hé !) à tour de rôle.

 

On commence par notre vénéré chef Jean-Jacques qui a assuré la première heure de pose, sur des durées uniques de dix minutes.

 

DSC08954 DSC08959

 

 On prend la voix de Jack Lang, et on dit avec conviction "Mais quel bel homme !"

DSC08957

 

jj.jpg DSC08955

 

Ensuite, c'est Faustine qui s'y colle le temps de 3 poses.

 jj2.jpgF

 

DSC08962DSC08963

Sur la dernière esquisse, il manque un peu la table sur laquelle elle est accoudée comme à un comptoir.

 

Quant à la toute dernière pose de la session, je n'ai pu la dessiner pour la bonne raison que c'est moi qui posais.

 

Je reviens bientôt avec les trois dernières planches de la deuxième aventure de  Paotr Louarn (actuellement en cours d'encrage).

Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 10:19

Une dose de dessins faits lors de l'atelier de modèle vivant du mercredi soir.

Ce sont les dessins faits il y a huit jours. Boucler mes trois planches du Garçon-Renard la semaine dernière m'avait empêché de prendre ce temps.

 

On commence donc avec les dessins de Raquel, la semaine dernière.

Demain, je posterai ici les dessins réalisés lors de la session d'hier soir.

 

DSC08942DSC08943

On commence par une série de six poses de deux minutes chaque.

 

DSC08944

Je ne suis plus sûr de la durée de celle-ci : 10 ou 15 minutes.

 

DSC08945DSC08946

Ci-dessus et dessous : Quatre  poses de dix minutes.

 

DSC08947DSC08948

 

 On passe à 15 minutes. Je m'asseois par terre pour avoir une légère contre plongée. le cou disparaît et le haut du dos se réduit. La lumière proche et la position accoudée au mur offre des llumières intéressantes.

Crayon 2B (mal taillé).

DSC08949

 

Je ne me souviens plus de la durée de celui-ci. Critérium plus lavis.

DSC08950

 

DSC08951DSC08952

 

DSC08953 

 

Ca y est, je commence à fatiguer.

Pour terminer la séance, je varie les plaisirs en m'essayant à un portrait.

 

 

 

 - A demain, donc, pour les poses réalisés hier soir :

 

Repost 0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 08:43

 logoFox-Boy3

Avant-dernière partie de "Terreur Verte", deuxième aventure de FOX-BOY, à paraître cette semaine dans le numéro 113 de Louarnig.

 

L'étau se resserre autour de la Sodemax, ce laboratoire situé à l'écart d'une bourgade des côtes d'Armor en bord de mer et qui travaille en secret sur des OGM révolutionnaires.

 

Les liens vers les premières parties de cette aventure :

partie 1/5

partie 2/5

partie 3/5

 

 

color-1

color2

 color-3

 

Mazette, mais quel suspense ! C'est bien simple : Même moi qui connaîs la fin, j'ai hâte de la lire !

 

 

En attendant, je vous invite  à découvrir les étapes de création :

story2story1

 

Primo, les roughs (prononcer : "reuff")  qu'on appelle aussi découpage, ou story-board (au cinéma). Toutes les décisions de position de caméra, et d'agencement des cases les unes par rapport aux autres à l'intérieur d'une page - et de cette page avec celle qui lui fait face - sont prises ici.

 

Tout le reste du dessin avant encrage et couleur (expressions, détails, anatomie, perspective...) ne sont que des affinements, c'est à dire des moyens techniques de servir au mieux ces premières décisions. En gros, le plus important se joue ici.

 

Des auteurs comme Davodeau (au trait exempt de tout effet "bling-bling"), semblent même considérer que le reste n'est qu'orgueil et effets souvent bien inutiles.

 

Ca se défend. Pour FOX-BOY, j'avoue me faire plaisir à jouer avec les codes de mes modèles Américains. 

 

Je ne vous mets qu'une version, la première, des roughs des pages 1 et 2 de ce chapitre. Vous remarquerez sur la page 2 que j'avais envisagé d'introduire le nom du personnage à l'intérieur du dessin, mais la densité de l'épisode (on approche du dénouement) ainsi que les seules 3 pages dont je dispose pour faire avancer l'histoire m'ont dissuadé de gâcher cette place.

 

Ensuite, le crayonné (criterium sur bristol de 32,5 x 50 cm).

 

c1

 

 c2

 

c-3.jpg

 

La dernière case de cette troisième page a sauté au moment de l'encrage : Elle redondait avec la première case du même strip, et ralentissait l'acion sans rien y rajouter.

J'ai donc opté pour un plan plus dramatique sur le visage angoissé du héros, qu'on laisse donc en plein suspense (et nous avec) jusqu'au mois prochain.

  

On termine avec la version encrée (les pages 1 et 2 sont dans la version en Breton) :

 

p1

 

 p2

p3

 

Et voilà ! Le mois prochain... LA FIN !!!!

Repost 0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 20:14

Il y a quelques temps, j'ai montré ici un test-couleur pour un petit dessin animé, qui sera projeté aux enfants en visite au centre France-Télécom COSMOPOLIS de Plemeur-Bodou (Côtes d'Armor).

 

A travers l'histoire d'un capitaine de navire nostalgique de ses amis indiens qui vivent de l'autre côté de l'Océan Atlantique, on évoque celle des communications intercontinentales, rendues possibles par les technologies satellitaires.

 

C0-titre.jpg

 

Toutes les images de ce post sont © Cantin-Nouveau-Lefeuvre et France Télécom.

 

L'histoire est signée Marc Cantin, auteur-jeunesse hyper-prolifique, et bien connu des enfants. Les dessins sont de l'illustrateur jeunesse Thierry Nouveau (Léo & Lola, Ma Mère et moi...), et les couleurs de votre serviteur.

  

C10-T2 

 

Ces dessins, découpés en autant de calques qu'il y a d'éléments à animer (ciel, nuages, mer, vagues, personnages, bras, têtes...) passeront ensuite par les mains expertes du réalisateur/animateur Pierre Bouchon.

 

C10-TA

 

Je publie ci-dessous (et en avant-première pour vous, petits canailloux !) une bonne partie des quelques  60 illustrations qu'ont nécessité du film et qui seront animées : comme d'habitude, un simple clic permet d'agrandir et mieux apprécier le trait sensible et soigné de Thierry.

C10-TA-incrustC10-TB-incrust

Ci-dessous : Le radome de Plemeur Bodou, dans la Cité du Savoir : lieu où sera projeté le film en permanence.

C10-TC

 

Ci-dessous, dans cete magnifique illustration de Thierry, je retrouve un peu de l'école des dessinateurs jeunesse Italiens à la Bottaro, Cavazzano ou Jaccovitti. Si vous voulez creuser le sujet : le merveilleux blog de François Corteggianni, qui est un expert et un amoureux en la matière.

 

C1T-A

 

 C1T-A--anim-C1-TA-anim2

Ci-dessus, le type d'éléments à fournir en pagaille pour composer avec un décor (lui-même en multi-plans) de quoi faire vivre une histoire.

 

C1-TB

 

Les bras sont encore détachés, sur cette image. Ce sera à Pierre de les "accrocher" aux épaules au moment de composer le plan, avant de leur imprimer un mouvement d'au revoir, tandis que le Capitaine Granvoile repart en voyage. 

C1-tdc 

Ci-dessus : Tout petit déjà... Granvoile voulait être François de Haddocke !

 

C2-T1

 

"Laurent, peux-tu m'éclaircir cette lèvre inférieure de mégaptère, s'il-te-plaît !"

 

Quand on travaille avec Thierry Nouveau, même pour une baleine qu'on ne fera qu'appercevoir une demie-seconde, il ne faut JAMAIS oublier qu'il est un grand amoureux des animaux, et quon ne rigole pas avec les détails !

 

C2-T2

Quelques décors "vierges", à présent.

 

C3-clairiere

 

C3-marais

 Le décor de marais ci-dessus, vous en aviez déjà vu une première mouture lors d'un précédent post.

 

C3-montagne

 

 C3-T5C3-T5-bis

Ci-dessus : Granvoile en grande discussion avec son ami le chef Ours Gourmand viendront sur le décor ci-dessous.

C3-TB

 

Ceci s'appelle un cornet.

C4-cornet

 

C5-6-T1

 Un de mes plans préférés : panoramique sur le village indien. Les arbres s'écartent, quelques feuilles volent au vent par une douce nuit, alors que la caméra s'avance vers une danse d'indiens autour du feu.

       " I'm a poor lonesome cow-boy..."

 

C5-port-breton

Le port de Granvoile...

 

C5-port-indien

... Et sa contrepartie outre-Atlantique.

 

C4-TB

 Nostalgie quand tu nous tient. Granvoile songe à larguer les amarres à nouveau.

 

C6-TA

 Home Sweet Home

 

C8-T2

 

C8-TD

 

C5-tdc

C8-TE

 La (nombreuse) descendance de Granvoile

C9-satellite-telstarC7-tdc

C9-TC

 

C4-tdcC8--tdc.jpg

 

C9-TD

 

Je reviens vite avec la suite des aventures de Paotr Louarn (je suis à la bourre).

 

Kenavo !

Repost 0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 10:12

Cette semaine aussi, je publie les dessins réalisés hier soir lors de la séance de pose hebdomadaire.

 

On commence avec 3 poses de 5 minutes.

 

Cecile-1cecile-2

 

cecile-3

J'ai raté cette dernière pose (ci-desssus) : tête "écrasée, port d'épaule loupé. On s'échauffe !

 

cecile-4

Ci-dessus : On passe à 10 mn.

On souffle un peu. Zen. C'est reparti... et c'est nettement mieux. Ce dessin trouve son applomb alors que le pinceau se fait plus léger. En plus, coup de bol, c'est ressemblant !

 

cecile-5

 10 mn toujours. Le spot qui éclaire le modèle est rapproché, la lumière est plus tranchante. Intéressant pour "modeler" le dos.

 

cecile-6

10 mn (j'essaie de penser à écrire les durées de pose directement sur le dessin).

Je suis comme le modèle : relax ! 

Le raccourci du visage n'est pas évident. On se concentre, et ça passe.

 

cecile-7

 

Début de la deuxième heure.

Jean-Jacques (notre chef de troupe) a demandé à Cécile de retirer ses lunettes. Certains ont choisi de ne pas les dessiner depuis le début. Chacun fait ses propres choix. Moi, ce sont les piercings oreilles/nez/nombril et tétoon que j'ai décidé de ne pas représenter dès le début. Sinon, j'ai gardé son pendentif quand j'en avais le temps.

 

 cecile-8

20 mn.

Je prends mon temps pour bien regarder et poser les petites touches de lavis sur le visage de Cécile.

 

cecile-9

 

Dernier modèle, mon préféré.

Il fallait bien presque deux heures pour réussir à sortir un dessin valable !

 

Je vous recommande d'aller voir sur le site de mon camaradde Fred Salsedo les versions qu'il a produit des mêmes poses  !

Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 10:58

Je ne parle jamais des livres des autres. Ca évite quelques problèmes, dont celui qui n'est pas des moindres de se sentir obligé de parler de livres qu'on n'aime pas vraiment, juste parce que ce sont des copains qui les ont fait. Ca a peut-être l'air bête, mais ça peut arriver !

 Aujourd'hui pourtant, il y a exception à la règle, notamment parce que je suis impliqué dans l'affaire, aussi parce que le gars est un des plus marrants de notre génération... et que je n'ai pas l'impression que ça se sache autant qu'il le mérite.

 

Ca fait donc maintenant un an et demi qu'une petite poignée de confrères et moi-même fréquentons un atelier dit de modèle vivant. En clair : des cours de nu. Quand comme moi on n'a jamais fait d'école de dessin, et qu'on travaille quasi exclusivement à la tablette graphique depuis cinq ans, je peux vous dire que ça fait un bien FOU de pratiquer le dessin entre copains, et de retouver ce plaisir on ne peut plus dépouillé (c'est le cas de le dire) du contact encre/papier.

 

Chaque semaine, mes compagnons d'atelier et collègues bédéistes parmi lesquels Fred Salsedo (Ratafia, Nous ne Serons Jamais des Héros), et Stéphane Duval (Gitans des Mers, Barbe Bleue), nous retrouvons pour une séance de deux heures, séance suivie d'un long débriefing de travail au bar.

  

couv-nu

Tout se passerait pour le mieux auprès de nos femmes respectives, si parmi ces camarades, il n'y en avait pas un quatrième qui a la fichue habitude de faire de chaque épisode de sa vie un livre entier, et ce à la vitesse où moi je fais tout juste trois planches.

Il s'appelle Nicoby, et il a une bibliographie remplie de savoureux épisodes autobiographiques délirants.

 

Il vient de sortir chez 6 pieds sous Terre un album nommé simplement "NU", et qui est le récit fantasmé, exagéré et largement tourné en dérision de notre petite équipe. Les révélations qu'il y fait sur nos "prétendues" motivations aussi profondes que libidineuses à cette assiduité indéfectible pourraient bien se révéler en effet dévastatrices pour la paix des ménages.

 

Sur la couverture (à gauche), Nicoby est au centre, Stéphane Duval (à droite) est appliqué. Tout à gauche, l'espèce de binocleux avec des lèvres en matelas à eau et un pull de cadre du Modem, trop occupé à mater pour dessiner... c'est sensé être moi !

 

 

 

NUcouv2.jpg

Ci-dessous : La couverture "dépliée" (recto verso).  Le type avec la coiffure en méduse, c'est supposé être Fred Salsedo.

 

NU1

Ci-dessus : Une planche du début.

 

Du coup, tout cela me donne un prétexte pour vous montrer un peu le résultat de ces séances.

 

On commence avec deux pages, faites en cinq minutes chrono, où le modèle (Marie-Carolline cette semaine) évolue lentement dans l'espace pendant que nous essayons de capter un peu ses mouvements/lignes/poses.

On peut traduire ce premier exercice par un exercice d'échauffement. Pour ça, je prends un feutre sur feuille A4 (dessiner ici au pinceau impliquerait de quitter le modèle des yeux pour reprendre de l'encre, tandis que ce n'est pas le cas avec un feutre, où je ne regarde d'ailleurs quasiment même pas ma feuille). Cette pratique se rapproche de celle d'un dessinateur de procès, qui doit capter un geste, une expression, une attitude d'un sujet en mouvement.

 

MC-A06MC-A07

 

- On passe ensuite à plusieurs poses de 2 minutes, puis 5 minutes, 10 minutes (le principe étant de lentement augmenter les temps de pose, jusqu'à 15/20 minutes en fin de séance). Ci-dessous, mon préféré du jour (on en a toujours un).

 

MCA04

 Au-dessus et au-dessous : poses de cinq minutes.

MC-A05

 

Pose de 10 minutes (n'ayant pas eu le temps d'aller acheter un nouveau carnet, je dessinais ce dernier mercredi sur n'importe quoi. Ici, une enveloppe A4 en papier Kraft, avec du broux de noix piqué à mon voisin) :

 

MC-A02

 

On finit avec deux poses de quinze minutes (je ne montre que la moitié des dessins réalisés à cette dernière séance, le reste n'étant définitivement pas digne d'être seulement scanné).

 

MC-A01

 

MC-A03

Chaque semaine, Fred Salsedo publie l'ensemble de ses dessins réalisés avec le même modèle sur son blog. Je vous invite à aller y jeter un oeil, si vous voulez voir ce qu'un même modèle peut donner avec un autre dessinateur.

 

J'espère que ça vous a plu : Si c'est le cas, je renouvellerai volontiers l'expérience de montrer ces esquisses du mercredi.

 

Mesage perso : Je termine par un grand salut à toute la sympathique équipe du mercredi de l'atelier du Thabor à Rennes, emmenée avec brio par Jean-Jacques, Valérie, Faustine, Thomas, Camille, et un clin d'oeil à Alex qui figure avec un bouc sur la couverture.

 

Repost 0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 14:26

Aujourd'hui, une affiche pour le festival de St-Hilaire-du-Harcouët, dans la Manche (à quelques kilomètres du Mont-St-Michel - Viendez !!!).

 

C'est un petit festival BD atypique : Les auteurs ne font pas QUE dédicacer puisqu'ils se mettent aussi un peu en danger (je précise bien UN PEU : Ce n'est pas le front Russe non plus) en se mesurant les uns aux autres, lors de joutes de dessin, avec des sujets communs, sur des périodes allant de 15 minutes à une demie heure, le tout sous l'oeil goguenard des visiteurs.

 

 

Pour cette douzième édition, le thème est... "L'Arbre".

  Attendez-vous donc à trouver des sujets donnés qui proviendront de thématiques, expressions ou jeux de mots (Ah ben c'est sûr, on n'y coupera pas !) dérivés de l'arbre.

 

 Et comme à chaque année, à l'issue d'un vote du jury, un gagnant sera désigné, acclamé par la foule en liesse, puis pendu la tête en bas et lapidé à coup de gomme jusqu'à trauma crânien, conformément à une vieille coutume locale. Le malheureux vainqueur aura ensuite pour mission de réaliser le trophée à remettre l'année suivante à son successeur, ainsi que l'affiche.

Quant aux originaux du tournoi, ils sont vendus aux enchêres le dimanche en clôture du salon, ce qui permet d'alimenter un peu la caisse de l'asso (traduire : se saoûler - cette autre coutume locale que nous autres Bretons partageons avec nos amis Normands).

Et puisque l'an dernier c'était bibi qui a gagné aux points (les détails ici) ... je vous dévoile donc ici en exclusivité, l'affiche de l'édition 2012 !!!

 

      BRLBRLBRLBRLBRLBRLBRL (roulement de tambours)

 

StHilaire

 

        Making of :

 

D'abord, le thème : L'Arbre. D'emblée, il faut trouver un angle qui présente au moins un ARBRE, et un élément identifiable de la ville (je n'étais pas obligé du tout, mais ça fait toujours plaisir aux organisateurs!).

J'ai  trouvé la photo suivante sur le net, prise depuis. Il s'agit d'un petit chemin bordé d'arbre qui coupe le plan d'eau de la ville en deux.

Je dis "BANCO" (mon côté Patrick Bruel) !

étang-St-Hilaire2 crobard1

  Ensuite, je ponds 1 croquis très sommaire (ci-dessus) pour vérifier que la compo fonctionne et faire valider par le comité d'organisation. Il s'agit de ne pas se lancer au propre, si dès le départ l'idée ne remporte pas l'adhésion : " Super, Laurent, mais on aimerait juste  - tu vas voir, c'est pas grand chose - la même chose, mais vu d'en haut".

 

Mon idée est banale : Mettre en scène quelques grandes figures du genre (les miennes en tout cas) dans ce décor. 

Il y en a pour tous les goûts :  Du classique franco-belge, un poil de manga, du comics, et les "petits nouveaux" qu'il est bon de ne pas oublier : BLAST de Larcenet, Bouzard, Ratafia (on a le droit de mettre les copains) et Nicoby, puisqu'il est son propre personnage de BD. Pour finir : Mon petit Tom... et le Garçon-Renard.

 

On n'a à peine fini le dessin, qu'on regrette déjà d'avoir oublié Bilal, Gotlib, Mandryka, Arzak, Akira, Wolverine, Hellboy, Calvin & Hobbes... Tant pis, ce sera pour la prochaine !

 

Dernière minute : Merci à l'ami Phil Cordier d'avoir envoyé l'affiche ci-dessous à Manu Larcenet, en lui demandant si ça ne lui posait pas de souci que je dessine son fantastique personnage de BLAST ... et ce monsieur que je ne connais pas, n'a pas mis deux heures à répondre : "Pas de problème, bien sûr!!!! C'est un honneur".       Y'a des jours comme ça, les copains... d'un rien, c'est l'été en janvier !

 

Repost 0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 15:04

Ce joli titre n'est pas seulement celui d'un film mémorable d'Alfred Hitchcock, c'est aussi celui de l'exposition qui s'est clôt hier au Parlement de Bretagne, à Rennes, et qui présentait une rétrospective de l'univers du réalisateur rennais  Bruno Collet au sein des productions Vivement-Lundi.

 

Pour mémoire, il a écrit et réalisé plusieurs séries et courts-métrages, en animation. Etaient présentés ici les décors, maquettes, études et marionnettes qui ont été utilisées sur ses films en stop-motion ( c'est à dire utilisant la technique de l'image par image, à la "Wallace & Gromit" ou encore "l'Etrange Noël de Mr Jack").

 

Et comme il se trouve que j'ai eu le privilège de poser ma pâte ici ou là sur ses films depuis 2006, on pouvait donc y voir pas mal de mes dessins, études ou story-board.

 

Let's go !

 

DSC08852 DSC08887

Façade du Parlement, en plein coeur de Rennes, et zoom sur l'affiche de l'exposition : "OuuuuAAAAAHHHH !"

 

J'ai pris quelques photos des vitrines pleines d'objets et éléments de décors qui jalonnent un parcours sans faute.

 

Je vous l'ai fait courte, en vous épargnant les séries (nombreuses) sorti de l'écurie Collet, notamment "La tête dans le Guidon" (2004)  - Les aventures agitées de petits jouets du Tour de France sur une plage l'été - et son pendant des vacances d'hiver : "La Tête dans le Guidon" (2007).

 

On commence donc par "le Dos au Mur", premier court-métrage qui a fait repérer le bonhomme dans les festivals en 2003 :

 

"Au purgatoire des objets, un petit personnage métallique se remémore son existence. Condamné dès sa naissance à retenir un volet ouvert, sa vie d'homme-tronc n'a été que soumission. Pourtant, il se rappelle avoir cru un jour en l'amour..".

 

DSC08903

 

On continue avec le petit bijou "Calypso is Like So" (2004), première participation de Collet à la collection "Hommage aux grands Acteurs" avec ce film autour de la figure inquiétante de Robert Mitchum.

 

DSC08901 DSC08902

 

 

Puis en 2006, c'est la délicieuse série muette R.I.P., sorte de boîte à friandise pour fantasticophile, où chaque épisode raconte les aventures d'un tueur (quelque part entre Freddy Kruger et le coyote des Bip-Bip) et ses tentatives foireuses de tuer un insomniaque  apathique et amateur de vieux films d'épouvante.

 

Chaque épisode rend hommage à un classique du genre. J'ai dessiné 11 des 13 story-boards que compte la série. C'était alors pour moi une première incursion dans l'univers de l'animation, et l'occasion de rencontrer toute la bande de joyeux allumés de Vivement-Lundi.

 

Pour la petite histoire, le client n'était pas moins que la chaîne à péage américaine TCM, et les épisodes étaient diffusés là-bas à raison d'un par semaine en préambule à la diffusion d'un grand film de genre. La classe américaine, quoi !

 

DSC08888 DSC08889

 

On peut voir pas mal de ces épisodes sur le web.

Sélection de ce que j'ai pu y glaner :

 

Pilote de la série : Gare Au Gorille !

Shark Attack !

Fantasy Chainsaw Massacre

Mauvais oeil

666 (Exorcist)

Blob

Take A Pick (Mummy)

All Cut Up (Creature Black Lagoon)

Time Machine

Faulty Connection (Frankenstein)

Bad Breath (Dracula)

 

 

DSC08890DSC08891

photos d'un studio de RIP recréé (décors + personnages + lumières

 

En 2008, Bruno rend un hommage à nos soldats Poilus avec Le Jour de Gloire, poignant comme une BD de Tardi.

En seulement quelques minutes, sur une musique sublime d'Olivier Mellano, ill accomplit le tour de force de faire revivre sous nos yeux les sacrifiés de la Grande Guerre, à l'aide de la boue dans laquelle leurs corps se sont mêlés. Magique !

 

DSC08904DSC08905

 

Après Le Jour de Gloire"... c'est L'HEURE de Gloire, puisque c'est vraiment avec le court -métrage suivant que Bruno Collet va vraiment casser la baraque (au sens propre comme au figuré).

En 2009, Le Petit Dragon, explose dans les festivals. C'est la seconde contribution (après Calypso Is Like So) de Bruno à la collection des Grandes Figures du Cinéma. Il rend cette fois-ci à une autre de ses idoles de jeunesse : Bruce Lee !

 

Bande Annonce ici !

 

DSC08892

Vitrine où l'on reconnaît pas mal de mes travaux sur le film, tels que je vous en avais déjà montré ici.

 

Partout où il est montré, le film plaît et connaît instantanément le succès lors de multiples diffusions télévisées. Il affiche plus de 70 sélections dans des festivals de cinéma internationaux, dont le prestigieux Sundance.

 

 La suite ? Le court métrage est diffusé lors des concerts de la tournée européenne du groupe Placebo (37 dates dont 12 en France) et sera ainsi vu par plus de 300 000 spectateurs rien quà à cette occasion.

 

DSC08895

Petite compilation des objets créés spécialement pour ce film qui restera autant comme un hommage à Bruce Lee lui-même qu'à  ses fans plus nombreux que jamais, près de 40 ans après sa mort.

 

DSC08899

Exemple des différentes phases qui donnent l'illusion qu'un visage "tourne" pour en offrir un autre. A l'image, l'illusion est parfaite !

 

16-faces

Quelques unes des recherches d'expression de la poupée. Chaque ligne montre un même visage, mais avec des nuances dans la position des sourcils (en pâte à modeler). La version filmée n'aura que 3 visages :

ligne 1 : Sourire

ligne 3 : bouche ouverte "OuuuuAAAAAHHHH !"

ligne 4 : Impassible

 

DSC08896 DSC08898

 

Une boîte à pizza aux couleurs de l'Italie (lieu du combat contre Chuck Norris dans le mythique "La Fureur du Dragon"), un robot Japonais au design très 2000, ou encore ce fond de boîte (ou un intrus s'est glissé)... Voilà quelques-uns des objets que j'ai créé sur le papier pour ce film, et qui seront ensuite construits par les décorateurs de Vivement-Lundi avant d'être intégrés et filmés dans l'histoire.

 

pizza robot-face

Mes recherches pour les mêmes objets. Rien que pour le robot, j'ai dû faire une bonne quinzaine de planches comme celle-ci, de face et de dos !

 

chuck-PLV-9 saké 

         Hey, Chuck ! Marre de jouer à                Cette jeune femme apparaît au fond d'une 

                  World of Warcraft ?                         tasse de saké (on la voit sur la photo de

                                                                           de la compilation d'objets, sur la table).

                                                                        l'idée : un "bordel de Bornéo, vu par Mucha"

 

Rajout du dimanche : dans la série "Ca ne mérite pas un post tout seul, mais ça me fait plaisir d'en parler quand même", je vous montre une fêve de Galette des Rois réalisée par la fameuse boulangerie rennaise Bouvier (une référence par chez nous z'autr').

Elle est à l'effigie de "Comment Cuisiner Lutins et Fées", livre fait il y a 6 ans aux éditions P'tit Louis.

 

DSC08857.JPG

 On apprécie la finesse d'impression ! Avec une loupe, on peut presque lire mon nom ! La classe américaine, je vous dis.

 

DSC08860.JPG

 

Bonne galette à tous !

Repost 0

A Propos De L'auteur

  • Lefeuvre
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.