Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 11:16

Ca y est : les 21 illustrations du livre Contes Léonards, et figurant autant d'histoires et anecdotes de la Côte des Légendes " sont terminées depuis hier.

 

En voici les 7 premières, sans autre forme de choix ni préférence, que l'ordre alpahabétique dans lequel elles sont rangées sur mon ordinateur.

 

 

        "2 Filles à Marier"

Une histoire d'amour impossible qu'une chute dans un puits va pourtant concrétiser.

2-Filles-à-Marier

 

 

 

        "La Chapelle Pol"

Une histoire de chapelle au bord de la mer, et de l'âme en peine qui attend qu'on l'y délivre.

Chapelle-Pol 

 

 

        "Le Coq"

Conte gentiment railleur sur cet animal à plumes qui monte sur son perchoir pour casser les oreilles d'autrui.

Coq

 

 

        "La Dame dans le Grenier"

 Plus religieux (la Bretagne reste une région où le catholicisme reste très vivant), on y raconte les tribulations véridiques d'une statue de Marie, et d'un village tout entier mobilisé pour la protéger des vandales de la Terreur.

Dame-dans-le-Grenier

 

 

       "L'Etang du Pont"

Ce dessin illustre un conte à la tonalité nettement plus féerique. Une sorte de conte pour enfants à la conclusion surréaliste. Du coup, le dessin lui-même adopte cette tonalité.

De manière générale, j'adapte mon dessin à chaque conte, suivant la gravité ou la légereté du texte en question. La jubilation du dessin, le plaisir de varier les humeurs passe avant le souci d'une cohérence parfaite dans style. Et puis la technique et le format demeurent et assurent en soi des constantes.

 

Etang-du-Pont

  

 

 

        "Le Fantôme de Carman"

 La rencontre provoquée entre un jeune homme qui souffre de ne pas connaître la peur... et le fantôme qui hante la dernière tour d'un château en ruines.

- Pas mon dessin préféré... Quand on n'a à peine 3 semaines entre le feu vert de l'éditeur et la remise des copies... Il y a toujours un moment où l'on est obligé de dire Amen à des dessins moins bons.

 

 Fantôme-de-Carman



 

"La Ferme Enchantée"

 Le Diable n'est pas loin dans cette histoire de sorcier, qui n'est pas sans rapport avec un autre projet en cours pour les éditions Mosquito...

Du coup, je me suis amusé à glisser le visage du Malin dans le sureau (arbre des sorciers) glissé derrière l'inquiétant mendiant figuré au bord d'un chemin.

J'adorais, étant gamin, les jeux dans Pif poche, par exemple, où l'on cachait un dessin dans le dessin ! Principe fameux des images d'Epinal.

 

Ferme-Enchantée

 

 

C'est tout pour aujourd'hui !

 

7 autres dessins suivront bientôt.

 

Repost 0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 11:15

- J'ai participé hier à la 10 ème édition du sympathique festival BD Saint-Hilaire-du-Harcouët (50),  festival qui se caractérise par un tournoi de dessinateurs de BD : Le DESSINATOR (tout un programme) !

 

Le principe est simple : 10 dessineux sont installés sur des tables disposées en cercle. Derrière eux, le public déambule et peut voir en direct ce que chacun va produire. Le tournoi consiste à réaliser des dessins, sur un sujet dévoilé au début de l'épreuve. Cette année, 2 dessins à exécuter en une demie-heure sur format imposé, et technique libre. Au coup de sifflet, Hop ! On lève les mains, et on ramasse les copies. Ces dessins seront ensuite exposés, notés par un jury et vendus aux enchêres. Pression, pression...

 

  

Pour la 10 ème édition, l'organisation a eu l'idée de scinder l'épreuve en 2 groupes : les nouveaux venus d'un côté... et les gagnants des années précédentes de l'autre.

 

Ayant gagné la première édition du tournoi en 2002, je faisais partie des challengers du "tournoi des winners" !

 

Et devinez quoi... C'est votre serviteur qui a remporté le trophée cette année ! Au vu de mes talentueux camarades, je n'en suis pas peu fier. J'envoie donc un chaleureux salut et merci à Henri, Yannick, Philippe et toute les autres membres de l'organisation que j'ai du tout de même soudoyer grassement pour ce résultat éclatant.

 

                   trophée

 

 

Le thème de cette année était l'espace. Quant aux 2 sujets donnés, ils figurent ci-dessous : 

 

        "La Face Cachée de la Lune"               "La Terre ne tourne plus rond."

 

dessins 

 

 Place aux dédicaces :

 

Gaston Silver-Surfer

                Gaston Lagaffe                                  Silver Surfer

 

Thor Tintin

                 THOR                                                 Tintin

  pour le dessinateur Guillaume Neel 

Tom Torpedo

 2 dessinateurs de BD, 2 vieux copains, se cachent ci-dessus : Bruno Bertin (Vick et Vicky) et Erwan Le Saëc (Mafia Story)

 

Je rajoute les photos des dédicaces faites à la Ferté-Bernard (72) le mois dernier.

 

Cobra.jpg Asterix.jpg

                       Cobra                                        Astérix

 

Cites-d-or.jpg dedicace-1.jpg

 Les Mystérieuses Cités d'Or                       Ma toute toute première dédicace

      Pour un ami d'enfance                               renvoyée par Coralie du Mans

                                                                   Thanxxx ! (dédicace 230)

 

Gaston.jpg Gotlib.jpg

                Gaston Lagaffe                                    Gotlib

 

one-piece.jpg Rahan.jpg

 Portrait d'après photo pour un jeune                           Rahan

 fan de One Piece (je connaissais pas !)          pour ce libraire du Mans 

 

Spider-Man.jpg Tintin.jpg

                       Spidey                                             Tintin

                                                                  (pour un grand nageur)

 

XIII.jpg

 

               XIII  

 

  - Avis aux Grenoblois : Prochaine dédicace dans 15 jours : les 1, 2 et 3 avril 2011 pour les "5 jours de la BD" organisées par les éditions MOSQUITO. Vivement !

Repost 0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 09:16

Une petite chronique, vite fait en passant.

 

Je vous ai annoncé à l'issue de la dernière chronique "Frazetta et les Clones" que je ferai une spéciale Wrightson.

L'influence de Frazetta est manifeste dans les premiers travaux de Wrightson. A cette influence, il faut rajouter celles d'illustrateurs classiques comme Franklin Booth; le dessinateur Graham "ghastly" Ingels, ou le compagnonnage avec ses camarades Barry Windsor Smith, Jeff Jones ou Mike Kaluta lors de la période new yorkaise de Wrightson connue sous le nom de "The Studio".

Mais le style de Wrightson est si parfaitement digéré qu'il lui est propre depuis longtemps.

 

 

 

La preuve de cet attachement de Wrightson pour l'oeuvre de Frazetta tient toute entière dans 3 dessins, faits en 1968 (il a alors à peine 20 ans). Il y montre une compréhension de quelques codes typiquement Frazettiens :

Les arbres "moulés", les hommes sauvages à la Tarzan, les postures dynamiques, les clair-obscurs sur les corps et les décors, les "femelles" sexy en peau de bêtes, ainsi que les tourbillons de batailles conanesques marque de fabrique des couvertures de Frazetta pour le héros de Robert Howard.

Et puis il y a surtout cet encrage autre marque des superbes illustrations  à l'encre de Frazetta pour les romans illustrés de Tarzan parus dans les années 50.

 

Les deux premiers dessins sont d'ailleurs intitulés "Frazetta Forever"

 

wrightson.jpg

 

wrightson2.jpg

 

29_45_04_wrightson_1967dec.jpg

 

Le strip original ci-dessous provient de la série des fifties "Johnny COMET", par Peter de Paolo et dessiné par Frazetta. Cette série est parue en France à la même période dans le journal Brik-Yak.

Celui présenté ici est dédicacé par Frazetta à son heureux propriétaire Bernie Wrightson : "To Berni - With Best Regards from Frazetta."

 

HUGE-JComet-S-10.jpg

 

 

- Avant de plonger plus loin dans l'influence du travail du premier sur le deuxième, j'aimerais vous soumettre la frazettade suivante, doublée d'une wrightsonade (quitte a inventer des mots, allons-y gaiement).

 

- Prenez le sorcier de ce tableau "Sacrifice", peint par Frazetta en 1968 pour le roman "Conan le Vengeur" (Lancer Books), et remaniée en 1980 (deuxième image). On peut constater que seuls Conan et le visage de la princesse attachée ont été modifiés entre temps, tandis que le sorcier est bien resté le même dans les deux versions.

 

version 1 : 1968

conan_avenger-1968.jpg

 

 Version 2 : 1980

sacrifice.jpg 

 

Regardez à présent le sorcier de cette couverture dessinée par Gene Day pour le numéro 116 de "Master of Kung-Fu" (septembre 1982) :

 

wrightson+fraz=geneday

 

 Comparez maintenant les fioles, poutres avec ombres portées et l'ensemble du bric-à brac de ce même dessin de Gene Day... avec le laboratoire délirant du Docteur Frankenstein ( © Wrightson - 1978)

 

wrightson_frankenstein.jpg

 

 Je profite d'être au chapitre "Master of Kung-Fu" pour vous montrer une planche (envoi de Zaïtchick), et signée Mike Zeck. On y voit dans la case 6 (page de gauche) un clin d'oeil à "Silver Warriors", l'une des plus fameuses peintures du maître :

 

MOKungFu-01.jpg

 

zoom de la case :

 

MOKungFu-01-detail.jpg

 

"Silver Warrior" - © Frank Frazetta - 1972 en couverture du roman homonyme de Michael Moorcock (Dell Books - 1973)

 

silverwarrior.jpg

 

 

Pour finir : une illustration du puissant Simon Bisley (Slaine, Lobo,  Judge Dredd...) pour son FAKK (1996).

 

Bisley est un fan reconnu et parfaitement assumé de Frazetta dans son travail. Il ajoute à cette influence une esthétique qu'on pourra qualifier de "Heavy Metal" pour faire simple. "Frazetta rencontre Métalllica", en somme.

 

Bisley sera d'ailleurs le premier à animer le personnage culte du Death Dealer de Frazetta au millieu des années 90 pour le compte de la ligne de comics tiré des peintures de Frazetta de Vérotick.

 

 Regardez ici la panthère lascive (en bas au milieu) du tableau de Simon Bisley ...

 

simon-bisley_fakk-2.jpg

 

... Et comparez-la à celle peinte au pied d'autres marches, sous une autre alcôve d'un autre temple dans le fameux "Egyptian Queen" de Frazetta (peint 28 ans plus tôt en 1968 en couverture du numéro 23 de l'édition américaine du magazine EERIE :

 

egyptianqueen.jpg

 

La prochaine fois, je reviendrai plus longuement sur Wrightson, les comics Marvel et un peu de Jeff Jones aussi.

 

Repost 0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 09:49

Je vous en ai déjà parlé le mois dernier, j'illustre un recueil de contes du Léon (nord-est du finistère), pays aussi connu comme la "Côte des Légendes".

 

Evidemment, on nous bassine déjà pas mal en ce moment avec des sondages plus ou moins pertinents, et plus ou moins honnêtes. C'est pourtant votre opinion que je vais demander aujourd'hui. Je vais vous montrer quelques projets de couverture de ce recueil à paraître aux éditions Coop Breizh le mois prochain, et vous demander quelle est votre préférée.

 

Les polices de caractères utilisées et maquette actuelle du titre et sous-titre ne sont présentées ici qu'à titre indicatif : Elles seront réalisées plus tard par le maquettiste des éditions : Inutile donc de les commenter.

 

- En revanche, le format carré est le bon (le livre fera 22 x 22 cm).

 

Proposition 1 :

couverture-1.jpg

 

 

 Proposition 2 :

couverture-2.jpg

 

 

 Proposition 3 :

couverture-3bis.jpg

 

 

Comme vous le constatez, ces projets sont plus ou moins avancés, plus ou moins chiadés (la dernière proposition est quasi définitive). N'en tenez si possible pas compte, et dites vous que c'est le rendu de cette dernière image qui habillerait la couverture définitive, quelle qu'elle soit.

 

Dernier délai pour voter : lundi 22 mars 2011.

 

Qu'est-ce qu'on gagne ? Rien. Ma considération : C'est à dire TOUT !

 

(Moi au moins, je n'appâte pas mes sondés avec des moyens vulgaires).

 

Merci d'avance.

 

Repost 0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 20:46

Deux nouvelles illustrations en couleur, à paraître en supplément des journaux pour la jeunesse en langue régionales que sont Rouzig (pour les petits Bretonnants) et Papagaï (sa version occitane).

 

 

Il s'agit pour le premier d'un décor de théâtre, rassemblant quelques éléments indisociables des contes de fées : La forêt, le puits, la rivière, la chaumière, le château...

 

 

décor-forêt

 

 

Dans le deuxième bonus à paraître dans le numéro suivant, des personnages - serrés eux aussi au maximum dans un espace cartonné de 20 x 20 cm - seront découpés par les enfants et contre-collés pour tenir debout devant le décor.

 

Libres à eux ensuite d'inventer les histoires qui feront intervenir les dragon, ours, loup, chasseur, lutin, chaperon-rouge et Pilou-Pilou armé jusqu'aux dents pour l'occasion.

 

 

 

 

décor-persos

 

Les mêmes, prêts à être découpés.

 

decor-persos-pointilles.jpg

 

- Je reviens vite vers vous avec une série de 21 illustrations de contes bretons fantastiques. J'en ai terminé la première moitié ce matin, et il ne devrait pas me falloir plus d'une semaine pour finir ce travail en noir et blanc, nettement plus adulte... et délicieusement macabre !

 

Repost 0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 00:42

moi-TrinkaVoici les 5 derniers dessins pour un guide que j'ai déjà présenté ici.

  

Gégé, Bélom, Thierry Nouveau, sont quelques-uns des autres dessinateurs qui complétent l'équipe chargée d'illustrer quelques-uns des 150 articles présents dans ce guide à paraître au printemps chez La Ligne Pourpre.

 

 

     A gauche, autoportrait à figurer à la fin du guide parmi les autres participants.

 

 

 

 

 

Chasse au Trésor

 

- 70 avant J.C. : C'est la date fixée pour dater les trésors exhumés dans le sol rennais, et qui datent de l'époque Gallo-Romaine. Les gaulois, effrayés à l'idée d'être volés, enterraient souvent leurs biens. Aujourd'hui encore on estime que des sommes considérables dorment proprement enfouis sous terre.

 

- Mais que faisait Astérix ?

 

- Première proposition de dessin qui sera écarté (pas contemporain du fait qu'il illustre).

67-av-JC

- Deuxième proposition sur le même thème, contemporain cette fois, plus simple aussi, et qui sera validée :

 -67-bis

 

 

 

Bagarre au Parlement de Bretagne

 

- 1567, une lutte fait rage entre de vieilles familles de la noblesse bretonne qui occupent tous les postes du Parlement de Bretagne... et une bourgeoisie exclue et impatiente qui aurait bien voulu y accéder.

 

1567

 

 

 

 

Pas de peau : Les Tanneurs polluent  !

 

- XVI e siècle, l'industrie du cuir fleurit dans le centre de Rennes. L'actuel Théâtre de la Parcheminerie en est d'ailleurs un vestige. Ce cuir a pour principale fonction d' approvisionner l'armée. Mais on choisit de repousser cette profession de tanneurs hors des murs de Rennes, car on les accuse de polluer l'air avec cette activité particulièrement odorante.

tanneurs-cuir







La révolte des Bricoles

 

- 1788. Du nom des bricoles, ces lanières de cuir qui servaient au porteurs d'eau, cette journée voit s'opposer (une fois de plus) nobles et bourgeois de Rennes place du Parlement. De toutes façons, ils ne perdent rien pour attendre avec la Révolution qui se profile déjà à l'horizon...

 

bricoles







L'Arvor

 

- 1976.

Un cinéma d'Art et Essai (selon la formule consacrée) ouvre ses portes rue d'Antrain.

 

En 2011, l'Arvor est toujours là. Cette institution des amoureux du septième Art continue de proposer une programmation à la fois exigeante et diversifiée. Coup de chapeau à ce lieu de culture cher au Rennais !

 

Arvor

 

 

 

Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 17:04

Nouvel épisode de Pilou-Pilou, à paraître en mai dans les revues habituelles ROUZIG et PAPAGAI, respectivement en Breton et en Occitan.

 

Ici en français !

 

 17p1.jpg

17p2.jpg 

 

 

 

Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 08:47

Pauvre Alain Chevrel :  L'auteur du blog consacré aux éditions ROA aura décidément tout raté ! Depuis son retour avorté parmi nous, et les grands bouleversements qui secouent le monde arabe.

 

Lui qui, le 10 avril 2010 (Tout pile 5 mois avant de disparaître à jamais dans une autre dimension, mais vous n'avez qu'à lire "Tom et William"), appelait de ses voeux le monde arabe et l'Afrique en général au soulèvement, n'aura pas vu la rue dire courageusement NON à ses dictateurs, avant de les fiche à la porte ! Ainsi, après Ben Ali en Tunisie, et Mubarak en Egypte, c'est au tour de l'indéboulonnable et sanguinaire Khadafi de trembler au moment où je vous écris.

 

A qui le tour à présent ? Abdullah Saleh au Yémen ? Bouteflika en Algérie ? Sarkozy au Sarkozystan ?

 

A suivre...

 

En clin d'oeil à Alain Chevrel (Alain, si tu nous entends ...), je reposte son article, ainsi que la fameuse couverture de SOS 117 n° 123 "Tripes à l'air à Tripoli" (1973) qui l'illustrait.

 

 

" A la demande de Zaïtchik, voici la couverture de SOS 117 n° 123 de mars 1973, et sobrement intitulée : "Tripes à l'air à Tripoli". Dans cette aventure en Allybie (!), Serge O. Sergent "SOS 117" fait face à un chef d'état psychopathe et sanguinaire (c'était une sorte de mode qui faisait alors fureur en Afrique, un peu comme les cols pelles à tarte au même moment chez nous), et qui ressemblait étrangement au jeune chef d'état de la Lybie : Mouammar Kadhafi.

Evidemment, le personnage fictif de cet épisode n'a rien à voir avec le jeune capitaine, alors nouvellement promu colonel et chef à vie de la Lybie.

 

La preuve : il s'appelle Mohammed Sakhafianth. Rien à voir, donc.

 

Ne voyez pas non plus le moindre rapport entre quelques autres malfaisants affontés ici ou là par Serge O. Sergent, comme Doudou Amen Didi avec, par exemple, Idi Amin Dada (dictateur ougandais que le même Khadafi soutiendra en envoyant 3 000 hommes durant la guerre ougando-tanzanienne en 1978-1979).

 Aucun rapport non plus entre Bakassabl, le roi cannibale de l'épisode suivant... avec Bokassa, grand démocrate Centrafricain et (oh !) grand ami de Khadafi.

 

couv-sos1173.jpg

 

 

Si l'on ne savait pas que les petits formats ne se mêlaient jamais de politique... on pourrait presque croire que les auteurs faisaient référence à la situation de quelques pays d'Afrique de l'époque... et qu'ils en appelaient de leurs voeux la foule à les chasser à coups de pierre dans le désert"

 

Quel visionnaire, ce Alain !

 

 

 

 

Repost 0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 09:06

 

Ca faisait longtemps que je n'avais pondu de chronique sur Frazetta.  Pourtant, il en reste de la matière dans mon dossier !

 

A la demande du dessinateur Jérôme Lereculey, je vais en remettre une couche aujourd'hui.

 

(J'en profite pour saluer les habitués du genial site nanarland.com qui viennent régulièrement ici lire mes "frazettades").

 

"Carson From Venus" (est-il besoin de traduire ?) est l'un des nombreux tableaux que Frazetta a peint deux fois. La première version (ci-dessous) est une aquarelle réalisée en 1963 pour Ace Books.

 

 

carsonofvenus

 

Frazetta a-t-il lu ou vu quelques-unes des nombreuses couvertures de Pulp avant de composer son illustration ?

La couverture de FATE ci-dessous date de novembre 1950. Frazetta a alors 22 ans. La composition est proche, mais il faut aussi convenir que ce type de situation (rencontre entre des humains en barque et un monstre marin gigantesque) n'offre pas non plus une infinité de mises en scène possibles.

fate35.jpg

 

10 ans plus tard, même livre d'Edgar Rice Burroughs, même éditeur, et maturité artistique de Frazetta au top pour cette scène saisissante.

 

- Fini l'iguane géant tout droit sorti des mauvais trucages du Monde Perdu, mais comme la composition de la scène est bonne, Frazetta la garde comme base pour aller beaucoup plus loin :

La créature écailleuse a désormais le goâtre laiteux d'un requin blanc, des reflets bleutés sur ses flancs et les yeux aveugles des prédateurs des grands fonds. Nulle doute qu'elle s'y love entre deux falaises algueuses pour guetter ses proies.

 

- Dans son attitude, le marin n'a à présent plus rien d'un plaisancier, mais adopte la posture du gibier tassé sur lui-même dans l'attente de l'attaque fatidique.

 

- Les eaux aussi ont changé : Elles sont désormais turquoises et lumineuses - comme un ciel - tandis que le ciel a pris entre temps la teinte noire des abysses : Par cette inversion des couleurs ciel/mer, Frazetta nous dit que même hors de l'eau, nous sommes sur le territoire de la bête.

 

carsonofvenus2

 

Maintenant que le tableau est dressé, jetons un oeil à présent sur l'affiche du film Espagnol "SEA SERPENT" (1984).

Même ciel noir, et même gueule pour ce monstre. Les yeux on été jaunis, les bras amputés, le rouge à lèvres essuyés, mais c'est bien le même ! Est-il utile de préciser que l'hydre dont il est question dans le film n'a rien à voir avec l'illustration sur l'affiche ? Non, hein !

 

sea-serpent-copie-1

 

On peut imaginer que le peintre s'est quand même un peu fait engueuler, parce que là... c'est pas vraiment subtil comme emprunt. Même si le plagieur a emprunté la forme de ses vagues à celles de Frazetta, le rendu de la texture de l'eau (tout en aplats inquiétants sur l'original) a l'air ici d'être fait au crayons-feutres SUPER U. Le décalage de qualité donne cette impression de patchwork, collage de divers éléments empruntés ici ou là.

 

 Du coup, la supercherie se voit, et la production a recommandé un nouveau tableau.

Ben oui : Si Frazetta peint deux fois un même tableau, alors on fait pareil !

 

sea serpent

 

SERPIENTE DE MAR !

Contrairement aux apparences, il s'agit bien du même film, même si le Ténia géant (Pardon, mais je ne peux pas m'empêcher de trouver que le cou du gros truc maladroit ressemble à un colon) a changé d'aspect entre temps et n'a plus rien à voir ici avec celui de Frazetta.

Mais c'est désormais du côté de Pince-Mi et Pince-moi sont sur un bateau qu'il faut regarder.

 

 

 

 - "Ben mince : Si je peux plus copier le serpent de mer... 'faut bien que je copie un truc, quand même !"

  

 - "Tu as raison, Jano. Tu sais quoi ? Tu n'as qu'à reprendre le marin du tableau de Frazetta. Après tout, on ne l'a pas encore utilisé, celui-là !" 

 

 - "Yes ! Super idée !" 

 

sea-serpent-detail.jpg carsonofvenus2detail

 

 - "Ca me donne une autre idée : Du coup, pour le deuxième bonhomme, et ben je vais même pas m'embêter à l'inventer... Je vais le prendre dans un AUTRE tableau de Frazetta, celui de NORSEMAN par exemple : il tient un bâton... Ca peut coller pour un rameur ! Qu'est-ce que tu en penses ? En plus, il a déjà été repiqué par un collègue pour un film Disney : Ca veut dire que c'est une bonne idée, regarde :"

 

 

 

 

norsemandragon

  Détail de NORSEMAN                                Détail de l'affiche DVD

      ( Frazetta - 1972)                                   Le Dragon du Lac de Feu

                                                                      Disney - 1981

 

- "Ben... Tu fais comme tu veux, Jano. Par contre, moi je signerai pas, parce que là ça va commencer à...

 

- "Trop tard ! C'est fait signé ! Je suis déjà sur l'affiche suivante !"

 

 

sea-serpent-detail.jpg norsemandetail.jpg



 On finit sur un tableau de Boris Vallejo, très influencé par Frazetta. Quand Ace Books a perdu les droits sur l'oeuvre de Burroughs dans les années 70, ce sont les éditions Ballantine qui reprendront le catalogue, et c'est à Vallejo (et Neal Adams) qu'ils en confieront la réalisation des couvertures.

 

TheLochNessmonsterlives

 

"The Loch Ness Monster" Boris Vallejo - Pas de date trouvée.

 

Pas de plagiat ici : Le thème du Loch Ness et de son monstre contribue à réunir pas mal de codes (barque, homme, remous, serpent de mer). A chacun de se faire son opinion sur la ressemblance entre les 2 tableaux.  Le tableau  de Boris est forcément postérieur à celui de Frazetta (Boris a commencé sa carrière au début des années 70 quand Frazetta faisait sa deuxième version de "Carson from Venus").

 

 

En 1997 est paru aux éditions "Les Mari-Morgans", livre illustré par Pascal Moguérou, et consacré aux créatures maritimes fantastiques de l'imaginaire Breton.

 Les Mari-Morgans est alors le troisième ouvrage des jeunes éditions Au Bord Des Continents, (leur second livre étant le  "Carnet de Route d'un Chasseur d'un Lutins", paru l'année précédante, et illustré par votre serviteur !).

 

On y trouve l'illustration ci-dessous, illlustrant un texte sur les dragons de mer. La composition n'est pas sans rappeler le tableau de Frazetta, et je me souviens avoir eu une conversation avec Moguérou où nous évoquions nos influences communes, parmi lesquelles, Frazetta et John Buscema. 

sea-serpent-moguerou.jpg

 

Ci-dessous, la couverture du numéro 18 de la revue CREPPY (série US). Rappelons que Frazetta y a fait les couvertures qui a elles seules garantissaient des ventes fabuleuses. Celle-ci n'est pas de Frazetta... Elle n'est d'ailleurs même pas signée !

 

 

creepy-18.jpg

 

 

Et que penser de la "Splash page" (dessin pleine page) ci-dessous ? Elle est signée du surdoué Bernie Wrightson, en ouverture de son histoire "The Pepper Lake Monster". Wrightson est alors âgé de 25 ans et  sa variation réussie sur le monstre du Loch Ness est publiée dans Eerie # 58 ( juillet 1974) - et en France dans Vampirella n° 17 -  (l'année qui suit la parution de Carson From Venus).

 

 

 wrightson4.jpg

 

 Pour moi qui suis fan des 2 dessinateurs depuis longtemps, et qui ai connu Wrightson AVANT Frazetta (je continue de vénérer les deux), c'est agréable de découvrir comment une filiation se transmet au fil des générations, Wrightson ayant apporté une dimension gothique et une esthétique expressionniste quasi absentes dans l'oeuvre de Frazetta.

 

La prochaine fois, je consacrerai donc tout une chronique sur cette filiation absolument assumée entre Frazetta et Wrightson.

 

 

Repost 0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 10:33

Printemps 2005 :

Je me morfonds un peu depuis 4 ans dans un emploi qui ne me correspond pas (pas de dessin, pas de créa).

Du coup, quand les éditions P'tit Louis m'ont proposé de faire un petit livre sur le thème de Brocéliande, j'ai bondi sur l'occasion. Démission en bonne et dûe forme, et resortie de mes tubes de peinture pour entamer ce qui fleurirait quelques mois plus tard dans les bonnes librairies de l'ouest sous le titre intriguant de :

 

        " Guide des Lutins Comestibles de Brocéliande ".

 

Février 2011.

Je prépare une exposition pédagogique sur le thème de la création sur les mondes imaginaires.

Cette exposition composée de 15 panneaux est destinée à accompagner mes propos lors de mes interventions en milieu scolaire.

Du coup, je remets le nez dans des travaux d'illustrations faits 6 ans auparavant, et que j'ai donc eu envie de vous montrer ici.

 

diable2.jpg

Le Diable ci-dessus a des airs vénérables de sage-indien. Sans doute son aspect est un reste du film LEGEND avec Tim Curry dans le rôle d'un gigantesque diable rouge aux cornes immenses. Cette peinture a sens un peu chargé pour moi, car je l'ai réalisée un midi, au moyen d'encre de sérigraphie, sur le lieu même où j'étais peintre-sérigraphe. C'était dans les dernières semaines avant que je ne quitte. Ces encres se diluent au moyen de produits assez toxiques, et ne s'utilisent habituellement pas au pinceau (pinceaux que j'ai dû flinguer en les nettoyant !). 

 

lutins-comestibles.jpg

 

Original de la couverture du "Guide des Lutins Comestibles de Brocéliande" (43 x 32 cm) -

© editions Ptit Louis 2005.

 

korril-crayon.jpg korril-encre.jpgkorril-peint.jpg

Dans cette expo - dont l'avant-première est prévue début juillet à Theix (Morbihan) - il sera question de création autour de l'imaginaire, et des étapes de création d'un livre illustré.

 

Exemple ci-dessus, avec ce Korrill bondissant (dans les contes finistériens, c'est un Korrigan des Landes).

J'en montre un crayonné, puis un encrage, et tel qu'imprimé dans le livre : en couleur directe.

 

 

 

 

 

Repost 0

A Propos De L'auteur

  • Lefeuvre
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.