Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 17:46

 

Ca commençait à faire un petit moment que je ne vous avais plus parlé ici des emprunts, hommages- et les derniers, les purs plagiats du récemment décédé Frazetta (ce que j'appelle les "frazettades", les plus drôles !).

  

 

  

jéromecouv     Commençons avec légèreté : Pixel Vengeur, auteur BD français, a publié en début d'année un bel hommage pastiche de Conan qu'apprécieront tous ceux qui comme moi, ont eu entre les mains un album Arédit du Cimmérien animé alors pour Marvel par le duo Roy Thomas/John Buscema  (mais ça peut être bien aussi pour les lecteurs de Spirou, hein : Quand c'est bon, c'est bon !).

 

     Ca s'appelle "Les Chroniques de Chair et d'Acier" sous-titre : "Les Aventures de Jérôme Fils de Crom", et c'est paru chez Desinge & Hugo & Cie.

    On est ici dans la parodie potache un peu dans l'esprit de Mégaron (Sapin-Pion), où l'auteur s'amuse à reproduire un maximum de codes  (trames de la couleur au point, splash-pages d'ouvertures des chapitres) de l'original, le tout plongé dans un récit foutraque et multi référencé.

 

    On y trouve le clin d'oeil à Frazetta ci-dessous et son "Winged Terror" (Terreur Ailée) ,peinte en 1965 et couverture du CREEPY n° 3 (Fr).

 

 

 

jeromefilsdecrom.jpg

 

Winged-Terror.jpg

 

Et ce n'est pas parce qu' il se moque un peu de ses glorieux aînés qu'il n'est pas honnête pour autant. La preuve :

 

jeromefilsdecromsign.jpg

 

 

 

Dans la même volonté explicite de faire connaître son admiration pour Frazetta, il y a cette couv de Ultimate X-Men # 30 (US) par Adam Kubert. J'ai lu à propos des auteurs de ce dessin que l'idée était d'offrir l'original à Frazetta après.

 

ult-xmen.jpg

 

Frank-Frazetta---Against-the-gods.jpg

 

 L'original : "Against The Gods" (Contre les Dieux) - couverture de "Thongo Against the Gods" de Lin Carter - peint en 1967. Si je n'ai pas le comics Ultimate X-MEN 30 sous la main, je ne peux pas vous dire précisément ce qui est écrit sous la signature de Adam Kubert . Mais comme Pixel-Vengeur... il mentionne Frazetta avec une formule du style "Apologies to Frazetta", à la Lee Weeks pour sa couv de Hulk détournant le DEATH DEALER.

 

Mais ce geste de défi grandiose adressé aux dieux n'est pas sans m'évoquer l'image ci-dessous, et signée BROM. Je n'ai pas trouvé de date au tableau de BROM, mais ce dernier étant né en 1965... année ou Frazetta a peint "Against the Gods", le tableau de ce dernier lui est donc forcément antérieur.

  

Brom.jpg

 

 Mêmes musculatures des deux bras ombrés, terminés tous deux au poignet par un long bracelet de force, Deux cieux fâchés sous lesquels un personnage fait face à la pointe d'un piton rocheux triangulaire. Et surtout... le choix de l'éclairage puissamment appuyés sur le visage et la cage thoracique (suivez la même ligne sur les deux tableaux, esquissant tours les deux les côtes). BROM a choisi de placer le bas du corps dans l'ombre, quand Frazetta l'a détaché sur un ciel noir.

 

S'il y a trop de similitudes selon moi entre les deux tableaux pour parler de hasard, cet exemple est à classer ( Vous avez mes arguments, faites-vous votre propre opinion), parmi les influences, peut-être inconscientes.

 

 

 

Rentrons à présent dans le coeur de la présente chronique, véritable plat de résistance, avec le cas d'un dessinateur dont j'apprécie par ailleurs les histoires courtes en noir et blanc parues en France dans l'excellente revue de Fershid Bharucha "l'Echo des Savanes - Spécial USA" : Il s'agit de Ralph REESE.

 

Et cest justement des pages du numéro 6 de cette revue que j'ai trouvé une histoire intitulée Le Yéti ("The Curse of the Yéti - Web of Horror n°3 1977 ). Cette histoire dont le scénario est crédité Otto Binder est en soi la parfaite réplique de "GONTEEKWA", histoire de Larry Ivie dessinée par Frazetta et parue 13 ans plus tôt dans CREEPY n° 1 de 1964.

  Ce qui est intéressant dans ce cas, c'est qu'à la fois le scénario et le dessin sont composés d'emprunts à cette histoire dessinée par Frazetta... plus quelques emprunts à d'autres de ses travaux. GONTEEKWA" est connue par les fans de Frazetta comme étant la dernière qu'il dessinera - le maître consacrera le reste de sa carrière à peindre.

 

 Dans les deux cas ("GONTEEKWA" et "Le Yéti" - faut suivre un peu !), il s'agit de l'histoire d'un groupe de chasseurs partis dans un pays étranger tuer une bête mythique, et dont la mort transformera l'un d'entre eux en la bête elle-même, cette dernière lui ayant transmis une malédiction dont elle était victime.

Dans l'original "GONTEEKWA", il s'agit d'une sorte de loup-garou en Afrique. Dans "Le Yéti"... c'est au coeur de sommets enneigés qu'on imagine en Asie que se déroule l'histoire. 

  

DSC02610.jpg

 

- On commence avec un détail de la page-titre, où l'on nous présente le fameux yéti qui ressemble pas mal au personnage central de ce tableau de Frazetta ("Neandertal" pour CREEPY n° 15 - US), avec les mêmes veines sur les bras, les mêmes ombrages et mains, (malgré l'absence de massue dans la copie qui en justifiait la position dans l'original par Frazetta).

 

 neandertal.jpg

 

 

Seulement 3 dessins plus loin, Ralph Reese nous pond le visuel ci-dessous. Le regard de dément de son chasseur de Yéti (dessin de droite), ne vous rappelle-t-il pas...

 

DSC02613.jpg

 

...  le même regard dans l'oeil du chasseur de Gonteekwa tel que dessiné par Frazetta (esquisse des dents sans lèvres, grimace de cupidité et oeil fixe avec canon de fusil fermement tenu)?

 

DSC02612.jpg

 

Pour vous faire une meilleure idée, j'ai laissé la case de gauche précédant le portrait du chasseur par Reese, pour mettre en évidence par contraste, les changements de style d'un dessinateur inspiré d'une case à l'autre tantôt par Wally Wood, tantôt par Frazetta. Dans les deux mêmes cases, le personnage du chasseur se met à réfléchir à l'opportunité de gagner de l'argent avec la dépouille d'une bête mythologique, idée qui dans les deux cas les mènera à leur perte.

 

- Il y a un truc pour reconnaître une case de Ralph Reese... qui n'est pas tout à fait de Ralph Reese : Il est un dessinateur plutôt doué quand il retranscrit des atmosphères à la fois macabres et grotesques, un peu comme si Dubout avait illustré des histoires d'E.C. Comics. Mais que Reese sorte de son genre de prédilection, et son dessin devient nettement moins inspiré. Il suffit alors de repérer les cases où le dessin est mieux senti : Il y a de fortes chances que c'est ici que se cacheront des "emprunts".  La méthode fonctionne également avec des dessinateurs comme Bill Wray (nous verrons ça une prochaine fois).

 

Revenons à notre histoire de Yéti, et avançons de deux pages pour trouver la case suivante :

 

DSC02614

 

Comparons-la à présent avec celle ci-dessous (Frazetta), et venue une nouvelle fois de GONTEEKWA :

 

DSC02615.jpg

 

 

Voici l'ultime image de GONTEEKWA par Frazetta, que Reese ne copiera pas pour la transformation finale du héros malheureux du Yéti ( Là, c'est plutôt Christophe Bec qui la relèvera pour une des transformations du premier tome de "Le Temps des Loups" - que celui qui l'a me le scanne !)...

 

DSC05177.jpg

 

Voilà donc la case finale de la transformation du chasseur en yéti. Il aurait été risqué de recopier l'image de Frazetta jusqu'à la dernière image, semble s'être dit Reese.

  

DSC02609.jpg

 

." - Qu'à cela ne tienne : Je n'ai qu'à copier une autre image de Frazetta !"

 

DSC02611.jpg

 

Détail de "Lord of the Jungle", illustration intérieure de "Tarzan and the Castaways" (1964 - même année que GONTEEKWA - une malédiction, j'vous dis...).

 

Quant à la dernière case de GONTEEKWA, Reese ne l'a pas perdu de vue, puisqu'il en réutilisera le personnage de droite (l'ancien loup-garou désormais moribond)...

 

DSC02592.jpg

 

 

... dans le coin inférieur-droit de cette case d'une autre histoire toujours parue en France dans l'Echo des Savanes Spécial USA n° 1 et intitulée "Manque de peau" (The Skin Eaters - Web of Horrors # 1) : Comme d'habitude, c'est dans les ombrages - notamment du coude-triceps - que Reese se trahit. La courbure en "C" de l'oreille est également caractéristique de la frazettade.

 

DSC02597.jpg

 

Toujours dans la même histoire (elle ne fait pourtant que 4 petites pages pour un total de 23 dessins !), on trouve dans le coin d'une case les mains suivantes :

 

DSC02599.jpg

 

 

Elles sont toutes droit sorties du tableau (et toutes droit de la tombe signée "FRAZETTA 1964". Elles semblent aujourd'hui annonciatrice du retour du maître revenu d'entre les morts réclamer justice pour tout ce que Reese lui a pompé de ses travaux qu'il avait réalisé en cette année précise ! Dans l'entremise, Reese les aura redessinées en miroir (ni vu ni connu j'tembrouille !).

(Couverture de la compilation de "Tales From the Crypt ) - 1964.

 

creepy-uncle-copie.JPG

 

mains-reese.jpg

  Je les remets ici à l'envers, pour que ce soit plus flagrant.

 

 

Frollo2.jpg

 

Un grand merci à Erwan"Oeil de Lynx" Le Saëc, qui m'a envoyé cet extrait du pocket Elvifrance "Outre-Tombe" et dessiné par Frollo - Où l'on retrouve une nouvelle réutilisation des mains du tableau de Frazetta. Comme quoi, il n'y a pas que les mauvais qui pompent...

Quant au pouce à gauche sur la photo, il est © 2010 - E.Le Saëc

 

On retrouve encore les mains du tableau de Frazetta sur l'affiche de ce film Espagnol de Jess Franco :  "Virgen estre los Muertos".

virgen-muertos-vivientes.jpg

 

Et puis tant qu'à faire, on n'a qu'à piquer le type chauve et la tombe derrière lui de la même affiche (celui au dessus du mot "Virgen") sur la couverture du numéro 37 (édition US) de EERIE. Je le mets en miroir, et HOP :

- " Ni-vu-ni-connu-j't'embrouille-il-est-ou-ton-portefeuille-il-est-plus-là !"

 

eerie37.jpg

 

 

Encore ? Allez, une dernière image de Reese pour "Manque de peau"...

 

DSC02598.jpg

 

... directement venue du tableau de Frazetta "The Brain" et exécutée en couverture de EERIE # 8 (US) pour illustrer une histoire dessinée par le grand DITKO (France : EERIE n° 1 "L'Epée Démoniaque" ...

 

The-Brain.jpg

 

... Et qui me permet de conclure ma chronique par un autre emprunt fait au même tableau sur l'affiche du giallo italien suivant :

 

etrusco.jpg

 

"L'assassin du Cimetierre Etrusque" de Sergio Martino - 1982 - dont le tueur est inspiré au peintre de l'affiche par "The Brain". L'ombre des bras/coudes/cage thoracique ne trompe pas ! 

 

Ouf ! C'est tout pour aujourd'hui.

 

A bientôt.

 

Repost 0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 14:31

CASEMATE va consacrer un article à "Tom et William" dans son numéro de juillet. L'occasion était trop belle de leur mitonner une couverture façon ROA.

 

CASEMATE est le terme anglais qui désigne le bunker, le blockhaus (vous saviez, vous? Moi j'ai dû regarder dans le dico !). Du coup, qui dit monde un peu post-apo à la Tom et William + bunker = couverture de fin du monde, tels que les grands Corben, Solé, Bodé, Druillet ou Moebius ont su en donner à mon avis les ultimes représentations.

D'où la couv ci-dessous, qui reprend pas mal du numéro 3 de Métal Hurlant par Solé.

 

couv-casemate.jpg

 

 

... et la couverture originale par Solé pour le numéro 3 de METAL HURLANT (2ème semestre 1975 - même pas encore né). Je vénère cette époque de la mi-seventies, où les premiers numéros des merveilles qu'étaient alors l'Echo, Mormoil, Métal, Fluide, changeaient de typo pour leur titre à chaque numéro pour mieux s'adapter à chaque image créée spécifiquement autour d'un thème.

Bon Dieu, est-ce qu'il y a encore un éditeur de SF ou de BD qui voudrait bien encore financer ce type d'illustrations proprement démentielles, avec couleurs psychées et tout et tout ? Je signe tout de suite sur une nappe en papier !

 

metal-3-sole.jpg

 

 

A propos de METAL HURLANT, mardi soir, quelques heures après avoir terminé cet hommage, nous filions avec ROTOMAGO (scénariste de deux très belles adaptations de Lovecraft en bandes dessinées chez Akiléos : U-29 et Nyalatothep), direction Nantes pour voir l'expo sur le noir et blanc en BD, et surtout écouter Sir Jean-Pierre Dionnet himself, un des 4 papas de METAL HURLANT, faire une conférence sur les publications Fleetway.

 

Tant pis pour l'expo où nous sommes arrivés trop à la bourre, la seule conférence de Dionnet pourtant déjà largement entamée quand nous sommes enfin arrivés valait à elle-seule trois fois le détour. Pour ceux qui ne le sauraient pas, la Fleetway est une maison d'édition anglaise qui éditait l'équivalent du contenu de nos Petits Formats. Nous y avons découvert des dessinateurs vertigineux, jusqu'alors inconnus de nous, mélanges de Frank Goodwin, Alex Raymond, influenceurs de Druillet parmi d'autres illustrateurs aussi délirants que soigneux.

 

J'ai réussi à arracher son mail à Dionnet pour l'inviter à jeter un oeil à un blog de certaines éditions ROA.

On verra bien ce qu'il en pense... 

 

                                               * * * * * * * * * *

 

Pour finir, je poste la planche ci-dessous et qui m'a été envoyée par Zaïtchick. C'est un habitué de ce blog, du blog ROA, et est docteur-ès BD populaire bien connu des habitués des forum PIMPF (Petits Formats), et Super-Pouvoirs (Comics).

                                              Bravo à lui !

 

 

tripnostal-zaitchick-web.jpg

 

- Je ne sais vous, mais moi, je ne peux que l'inciter à l'envoyer à la rédaction du Strange nouvelle formule (en vente dans tous les bons kiosques).

 

A bientôt.

Repost 0
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 11:10

Brest - Chateaulin - Quimper- Quimperlé - Lorient - Hennebont - Auray - Vannes

 

"Il y a bien... six gares de là à Vannes".

 

Voilà ce que je me disais en mon for-intérieur quand, en partant de Brest ce samedi matin, je comptais sur mes doigts engourdis de dessin, les escales qui me séparaient de la dernière étape de ce rallye BD-Caf'.

 

Merci à Michel pour ses galettes, son enthousiasme rafraîchissant, et pour avoir été à l'initiative de cette mini-tournée qui m'a fait connaître quelques libraires passionnés qui valent tous le détour.

 

 

bat-cat.jpg  bourgeon.jpg

 

buckdanny.jpg  fantomette.jpg

 

gaston.jpg  incal.jpg

                    (dédicace n° 70) 

 

macherot.jpg  pif.jpg

 

tex.jpg  tom.jpg

 

Est-il utile de rappeler que malgré les attaques contre la loi Lang de Michel Edouard Leclerc "l'ami de la BD", le livre est toujours soumis dans notre beau pays au prix unique. Qu'on l'achète à Carrouf ou chez Michel, Vincent, Dominique ou Hervé... le prix est le même ! Alors pourquoi risquer de ne laisser le livre qu'aux seuls choix des marchands de patates en désertant les cavernes au trésor que sont nos libraires de proximité ?

 

 

 

 

 

Repost 0
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 10:19

 

Qui a dit qu'il ne faisait pas beau à Brest ?

Que l'impudent vampire qui ose prétendre pareil mensonge avance d'un pas, dans la lumière éclatante d'une journée de juin torride, et sois réduit en cendres ! On a cramé ce vendredi 4 juin  !

 

Merci à Dominique d'Excalibulles pour son accueil, et toutes mes excuses à mon voisin de dédicace Germain Boudier (le Tour en Caravane - Futuropolis) pour m'avoir supporté tout un après-midi !

Dur dur de lutter avec le beau temps !

 

blek.jpg  bruce.jpg

 

calimero.jpg  clint.jpg

 

cosmicman.jpg  cowboy2.jpg

 

elektra.jpg  indien.jpg

                              (dédicace n° 60) 

 

panache.jpg  spiderman.jpg

  

 superman.jpg   conan.jpg

 

Etape suivante : Vannes !

 

Repost 0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 22:23

Après Rochefort hier, voici la deuxième étape de mon grand rallye planétaire de la façade Atlantique des libraires du réseau BD-Caf : NANTES !

 

Une nouvelle occasion d'augmenter le nombre de titres des désormais cultes éditions ROA, avec une galerie de nouveaux titres en forme de prénoms de lecteurs qui fréquentent la librairie STORY-BD de Hervé.

Merci à Florian de m'avoir envoyé les photos..

 

cowboy.jpg  crow.jpg

 

DD.jpg  gollum.jpg

 

 

 

joker.jpg  phantom.jpg

 

tom.jpg  tomarsu.jpg

                                                                                                       (dédicace n° 50) 

 

tompirogue.jpg  veto.jpg

 

wolvie.jpg  wam.jpg

 

Vous je sais pas, mais moi je trouve que les gens que j'ai rencontré jusque là ont plutôt bon goût dans leurs références.

Merci aux gens de jouer le jeu. Si les derniers manquants veulent me poster leur dédicaces, je les rajouterai plus tard.

 

Demain, je posterai les photos de Brest, et Vannes (dont je reviens il y a 2 heures). Pour l'heure, je vais me coucher, je suis MORT !

 

 

Repost 0
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 21:24

Bon.

Nouvelle catégorie dans ce blog : "Vos Héros Vous Ressemblent" !

 

L'idée, c'est que lors de mes déplacements en librairie ou salon, je prends une photo des gens et de la dédicace que je leur ai faite. Et comme un des thèmes de "Tom et William" est les héros de notre enfance, je demande à chacun de me raconter son héros favori, et à moi d'en faire une couv des éditions ROA, aux couleurs de leur héros fétiche, et dont le titre est leur propre prénom !

Vous voyez le topo ? C'est plutôt sympa, et c'est chez Vincent, libraire à Rochefort (17) que ça a commencé aujourd'hui !

Merci aux lecteurs de "Bulles en Cavale" de s'être tous prêté au jeu !

 

batman   batmanrobin

                                                                                                       (dédicace n° 10)

 

bilal   blacksad

 

blek   chevalier

  

 cosey2  croupier

 

 

dessinatrice   dino

 

elektra   fée

                                                                                                    (dédicace n° 20)

 

gaston   lycee

 

   pirate2 wam2--.jpg

 

spirou2   superman

 

surfer   swing

 

swing2   tom

 

 

wolvie1   wolvie2

                    (dédicace n° 30)

 

DSC05099.jpg  Cloe-exlibris.jpg

 

La dernière, c'est ma p'tite Cloé présentant fièrement l'Ex-Libris réalisé par Vincent et Cécile pour le club BD des "Forts en Bulles" de Rochefort à l'occasion de mon passage. Les dernières images sont envoyées par Vincent, et sont les dernières dédicaces terminées chez lui le soir .

 

akim2  cow-boy.jpg

 

joker2  Tom5

 

tuniquesbleues2  wolvie5

 

                      wam--.jpg 

Je rajoute ci-dessous 4 dédicaces trouvées sur le web et postées par des lecteurs rencontrés à Damparis (39) le week-end précédent. Bon, là, il n'y avait pas encore la tête des "dédicacés" avec leur dédicace : l'idée ne m'est venue que deux jours plus tard, au moment de commencer la dédicace à Rochefort !

 

cosmicman.jpg  gachette.jpg

                                                                                          (dédicace n° 40)

 

gindre.jpg  wolverine4

 

La dédicace ci-dessus a été faite pour Philippe Gindre, fan de robots à la manière de Russ Manning dans Magnus.  

Les amateurs de H.P. Lovecraft, Clark Ashton Smith ou Arthur C. Clarke le connaissent bien, puisque ce sont quelques-uns des nombreux auteurs fantastiques qu'il a publié dans sa maison d'édition exigeante : "La Clef D'Argent".

 

N.B. : pardon d'avoir mal orthographié ton prénom, la classe résidant dans le fait de ne pas me l'avoir fait remarquer.

 

Etape suivante : Story BD demain après-midi à Nantes !

 

 

 

Repost 0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 10:04

Nouvelle chronique dans ce blog (qui ressemble de moins en moins à quelque chose) : mes déplacements promo que je rangerai dans une nouvelle catégorie : "Les aventures de Moi" (très Nouvelle BD, tout ça).

 

   Here we go.

 

 

A l'initiative de Silvana Pratt (fille de Hugo Pratt, et par conséquent : soeur de Corto Maltese), les journées de Bistro BD sont organisées chez le libraire ALADIN, autour de conférences/rencontres/dédicaces. Les temps forts, c'est ce week-end (moi, je serai à Damparis- Jura).

 

 

 Merci au collectionneur Pierrick, et son blog d'où je tire les photos ci-dessous.27-5-2010aladin-2-affiche 

 

 

 

 

 

 

 

27-5-2010aladin.jpg

 

- Ma dédicace pour Pierrick. Je fais généralement une couv' ROA aux couleurs du personnage fétiche du lecteur (top 3 actuel des demandes : BLEK - AKIM et SWING). Ce qu'il y a de chouette avec "Tom et William, c'est que je peux faire des pirates, cow-boys, G.I.s, Gorilles Cosmiques ou autres Extra-terrestres et super-héros... je reste toujours dans le thème !

 

27-5-2010aladin-2.jpg

 

Votre serviteur, en train d'expliquer patiemment pourquoi il faut que chaque lecteur offre "Tom et William" à 50 amis si on ne veut pas attirer le mauvais oeil. Il suffit ensuite que chacun fasse la même chose avec 50 autres personnes, et ainsi de suite.

 

 

27-5-2010aladin--thielleux-pedrosa.jpg

 

2 auteurs qui comptent :

 

Brunö (à gauche) écoute attentivement Cyril Pedrosa (en face de lui) lui expliquer comment il a (je cite) :  "facilement arrêté de fumer depuis qu'il offre quotidiennement "Tom et William" à toutes les personnes qui en sont dignes."

 

Bravo à eux.

 

Un peu plus sérieux, le 8 juin aura lieu un événement pour les fans de Noir et blanc et/ou de Petits Formats (des gens au goût sûr, donc), avec l'inauguration d'une expo consacrée à la Bande dessinée, un Art du Noir et Blanc... avec conf de Jean-Pierre Dionnet himself sur la Fleetway.

 

affiche-toppi.jpg

 

Une chouette affiche signée Toppi, et qui donne envie... Moi, je sais où je serai le 8 juin.

 

   Bon week-end à vous.

   

 

Repost 0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 23:07

Spéciale Cannes, spéciale cinéma avec quelques beaux détournements de peintures de Frazetta pour... le cinéma ! (y'en a déjà plus que trois qui suivent).

 

 Allez, hop, on enchaîne, on enchaîne, très très vite (sinon les gens ils décrochent).

 

On commence avec "Warrior with Ball and Chain" (L'homme au Fléau) - couverture du roman "Flash and Swords" pour Dell Books - 1974

Un bel exemple de composition typiquement "frazettienne" :

 

 1 - Des contrastes forts dans les points stratégiques du tableau pour diriger l'oeil du spectateur droit dessus (cornes noires du casque sur fond clair, tablettes abdominales, bouclier et la boule hérissée de pointes).

 

 2  - Des décors aussi sommaires qu'évocateurs (Est-ce une mine ? le guerrier en question est-il une sorte de tortionnaire frappant un esclave, ou un prince noble chargé d'une sombre mission en quelques maléfique domaine? Les deux, mon capitaine ?...)

 

 3  - Une manière fiévreuse de jeter le tout, qui donne cette sensation unique d'avoir pris LE cliché, au millième de seconde, qui fixe le mouvement, suscité de manière magistrale.

 

 

warriorwithballandchain.jpg

 

Frazetta disait : "l'Art, c'est un truc qui doit vous frapper droit entre les yeux". Qu'on soit d'accord ou pas avec cette définition, si c'était là son objectif, dans son domaine propre, il était en ce qui me concerne celui qui a le plus parfaitement réussi. Dans un registre radicalement opposé, j'irai jusqu'à rapprocher le travail d'un Franquin, la vie incroyable qui se dégageait du moindre de ses dessins, de ceux de Frazetta.

 

- Allons plus loin : Peut-on à partir de là, énoncer une loi scientifique sur le génie de la création qui doterais les gens dont le nom de famille commencent par "Fra"? Le docteur Frankenstein qui, penché par dessus mon épaule gauche surveille ma syntaxe à cet instant, me confie que oui. Bon, soit.

 

 - Mais revenons à nos moutons. Le guerrier de l'image ci-dessous (couv de Star-Ciné Vidéo n° 7), ne vous fait-il pas un peu penser au Warrior juste au-dessus, jusque dans les (improbables) tablettes de chocolat ? J'ai bien dit le guerrier... Pas la guerrière : Régis tu m'écoutes ?

 

star-cine-video-7.jpg

 

Toujours a partir du même tableau de Frazetta, on a pondu le visuel ci-dessous. Et non, je ne veux pas savoir qui a triché le premier sur Frazetta, vous avez tort tous les deux :

 

Ator_el_poderoso_1.jpg

 

 Affiche d'un nanar espagnol "Ator el Poderoso" (Ator, le Puissant) et sorti en Espagne en 1982 (comme le Conan de Millius). On peut en voir des extraits en VO sur You-tube (chaudement recommandé)

 

- "Ah ouais, le mec, tu m'étonnes qu'il est puissant : l'original de Frazetta il a qu'une boule et il a pas de gonzesse, alors qu'Ator, lui il en a trois, des boules, et pis il a uneuuu meuf ! En plus il a un énôôôrme glaive !"

  

 - Régis, tu sors.

 

flying-reptiles.jpg

  

 

Reprenons. Voici un deuxième tableau de Frazetta " FLYING REPTILES" - peint en 1972 pour illustrer la couverture de "Pellucidar" de Edgar Rice Burroughs

  -  "Ah ouais, le mec qu'a inventé le Rice Crispies !"

 

- Je t'ai pas déjà dit de sortir, toi ? Tous tes petits camarades savent que ce Burroughs là est le papa de Tarzan.

Maintenant, on compare le tigre à dents de sabre sur le tableau ci-dessus avec celui de l'affiche d'Ator. Et maintenant on rigole bien fort.

 

On continue avec "The Invincible Barbarian" (Gunan il guerriero) - une des fameuses Conanneries (ce qui est bien avec ce mot, c'est qu'il en contient trois autres) produites dans la foulée de Conan. Maintenant, on regarde à nouveau le tigre à dents de sabre, (Je sais , c'est une obsession, chez moi), et on le compare avec...

 

 

invincible-barbarian.jpg

 

... Avec celui de droite dans la peinture ci-dessou, telle que peinte par Frazetta en 1964 "The Cave Girl" (couverture de Savage Pellucidar)

 

cavewoman

 

 

Et que penser du bas de l'affiche de "The Invincible Barbarian", et de ses guerriers maltraités (pourtant pas évident à faire quand on a une nana qui vous tient la jambe)... 

... Si on les compare à ceux qui se faisaient marrave la tête par Conan, dans cette couverture de roman peint par Frazetta en 1971 (Conan the Buccaneer) !

 

conan_the_buccaneer_3.jpg

 

 invincible-barbariandetail.jpg

 

Le bouclier à pointe, devant passe la tête d'un casque pointu, et cet autre type à droite qui tombe en arrière : Pas de doute, c'est bien les mêmes : Faut quand même être un peu con pour emmerder ET Conan... Et GUNAN le Guerrier ! Le titre français les avait pourtant bien prévenus : "le Barbare Invincible" ! Ca veut pourtant bien dire ce que ça veut dire, Invincible !

 

Peut-être certains se demanderaient pourquoi je me donne tant de mal à dénicher ces contrefaçons.

Ma femme, par exemple.

 

Et bien primo : C'est parce que ça m'amuse ! Certains auteurs de comics ou illustrateurs ont envoyé de belles lettres d'amour à Frazetta en le citant respectueusement dans un de leur travail.

 

Deuxièmement, autre cas de figure, je fais ça aussi parce qu'il y a quand même des fois où ça m'agace, selon les cas. Alors en rigolant un peu, aux dépends des plagiaires, on remet gentiment les pendules à l'heure.

 

Et enfin, parce que j'ai souvent essuyé des haussements d'épaules à la mention du nom "Frazetta", comme si les thèmes traités en eux-mêmes, valideraient ou non l'intérêt de sa carrière. Et qu'on le compare souvent à ses suiveurs.

Montrer un type qui recopie une euvre ou des éléments de cette oeuvre, et en comparer le résultat avec le travail de construction de l'original est la meilleure manière que j'ai de trouver de rendre à César...

 

Exemple, avec le tableau "Le Destructeur" pour la couv de "Conan le Boucanier" cité plus haut; voici quelques traces du cheminement qui conduira un croquis à un chef d'oeuvre digne d'une scène de bataille toute droite sortie d'un tableau de Rubens.

 

- Je commence par une case de Prince Valiant, de Hal Foster et de qui Frazetta se réclamera toujours. La case doit dater du début des années 40. Le jeune Frank dévorais alors tout Foster et toutes les illustrations d'Allen St John (sur lequel je reviendrai une autre fois - Si si, ça me fait plaisir !).

 

conan

 

 Une petite trentaine d'années plus tard, premier rough à la gouache de Frazetta pour "The Destroyer".

 

 conan_the_buccaneer.jpg

 

Première version peinte. Si Conan est l'élément le plus modifié de la composition, par rapport au croquis, il n'a pas encore ici une position qui suggèrerait naturellement l'action.

 

conan_the_buccaneer_2.jpg

 

Contrepartie imprimée de cette première version de "The Destroyer".

 

conan_the_buccaneer_2b.jpg

 

 

 Version définitive. Ici on retrouve tous les points évoqués plus ahut pour caractériser, notamment, la patte Frazetta : Contrastes choisis par rapport à la direction du regard que l'on souhaite "intimer" au spectateur, décor sommairement, mais puissamment évoqué, et tourbillon alternant détails fins sur le visage, les corps et de petits éclats de métal volants au milieu d'un ciel, maelström de peinture sauvage !

 

Regardez  à nouveau le Death Dealer : La recette est strictement la même !

 

 

conan the buccaneer 3

 

Celui ci-dessous, "SAGARD The Barbarian", avec son guerrier couché en bas à droite flirte dangereusement avec l'homme au bouclier au même endroit dans le tableau de Frazetta, vous ne trouvez pas ?

 

sagard4.jpg

 

 

 Et voici à présent, comment on vous ressert une recette qu'on n'a pas vraiment inventée, mais qui se laisse quand même manger quand on a faim : Il s'agit ici d'une influence, mpême si elle est prédominante,  et pas d'un plagiat.

 

 savage-conan-148.jpg

 

 Idem ci-dessous ... (Ken Kelly)

 

gods-in-darkness.jpg

 

J'ai aussi trouvé ça (Norem ?)

 

 savage-conan-1.jpg

 

Et des comme ça, il y en a des dizaines !

 

star-wars.jpg

  recueil de comics de Stars - couverture signée Dorman.

steranko  

 

Sur le même modèle de la compo en triangle, avec le héros au sommet, Zaïtchick m'a envoyé ça : Cap America par Steranko (1969) ...

 

wolverine

 

 ...auquel je rajoute le tout premier numéro de Wolverine en solo par Big John Buscema (1987)

 

Finissons cette chronique interminable avec une belle image de notre Druillet national, pour l'affiche du film "YOR, le Chasseur du Futur".

 

yor-druillet.jpg

 

 C'était donc une spéciale Cannes.

 

"Cinémaaaaa... Cinémaaaaaaaa !"

 

 

 

Repost 0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 17:43

Allez ! Il fait beau, il fait chaud, alors je marque une petite pause avec mes obsessions frazettiennes, avec un dessin de Batman!

Ce personnage reste le plus graphique des super héros. Je l'ai fait pour essayer une encre, au moment où je réfléchissais à mon encrage pour "Tom et William".

- Devant l'ampleur de la difficulté, je choisirai au final d'encrer l'album à la palette graphique. - L'homme sage est celui qui connaît ses limites !

 

Comme je viens de poster l'original à Philippe Cordier, grand collectionneur d'originaux de comics, j'ai soudainement eu envie de le scanner avant pour vous le montrer. (Et puis je ne peux pas faire une longue chronique tous les jours : j'ai un métier, moi mon bon monsieur).

 

batman.jpg

 

- A propos de dessin original, un grand bravo à Zaïtchick qui a trouvé la réponse à la colle que je vous avais posée avant-hier, à savoir retrouver le tableau de Klimt à partir duquel Kelley Jones a extrait un détail pour composer une image de son DEADMAN (Voir la chronique en question).

 

Un grand bravo à lui : Qu'il m'envoie ses coordonnées postales : lefeuvre.laurent@voila.fr : Je lui posterai aussi un petit quelque chose !

 

 

Repost 0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 22:47

On continue sur la thématique des couvertures des magazines Warren de Frazetta détournées, avec aujourd'hui : " SORCERER", peinte en 1965 et utilisée pour le numéro 2 US de EERIE (n° 3 Français), en illustration d'une histoire "Cape des Ténèbres" dessinée par son vieux collègue des EC Comics Reed Crandall.

 

Mais en préambule, je montre aussi cette couverture de WEIRD TALES parue en 1925, c'est à dire 3 ans avant la naissance  de Frazetta, et qui présente également l'invocation d'un démon au milieu des flammes :

 

1925.jpg

 

Maintenant, voici la vision frazettienne d'une même scène, peinte 40 ans plus tard.

 

 sorcerer.jpg

 

On retrouve le démon écailleux sorti des flammes du tableau ci-dessus... Dans un détail de cette fresque "signée" Esteban Maroto.  

 

maroto-detail.jpg

 

L'ensemble de la fresque n'est d'ailleurs q'un patchwork d'éléments de Frazetta, puisque la femme dont la main pointant de l'index es enroulée d'un serpent est une reprise...

 

sea-witch.jpg

 

... de "SEA WITCH" (La Sorcière des Mers) - détail du tableau peint par Frazetta en 1966 pour la couverture de EERIE 7 (US) et pour le n° 2 de l'édition française, en illustration d'une histoire de Archie Goodwin et dessinée par Gene Colan.

 

Mais Maroto n'est pas le seul a avoir semble-t-il été inspiré, au vu de cette pochette de disque :Arik-Roper.jpg

 

Quand Maroto reprend des positions de personnages en l'état et provenant de divers tableaux, les emprunts deviennent indiscutables. C'est moins évident, et improuvable (oui oui, c'est Français : j'ai vérifié !) dans le cas de la pochette de "HIGH ON FIRE", puisque la pose initiale n'est pas la même, il convient donc plutôt de parler ici de probable inspiration. Mais revenons un instant sur la fresque de Maroto( Avec lui, quand même, c'est plus rigolo!), et attardons-nous un instant sur le petit démon rampant... frère jumeau de celui qui s'approche du grimoire, et extrait du même tableau de Frazetta. Ici, Maroto s'est foulé un peu et a changé la position du bras droit.  

maroto-detail2.jpg   sorcerer-detail.jpg

 

Et comme c'est pratique : Du coup, sur la même thématique de démons surgis des flammes, il réutilisera quasiment le même modèle en bas à droite quelques années plus tard, pour "imaginer" cette couverture de Brendon.

 

maroto-brendon

 

Notez au passage le monstre de 3/4 dos musclé an bas à gauche de Brendon : Il ne vous rappelle rien ? Allez ! Je vous aide un peu : c'était dans la dernière chronique où Maroto était déjà le héros malgré lui :

 

creepy-dracula

 

   - Trop fort, Esteban !

 

Pour finir, on quitte un peu les huiles de Frazetta, pour redire qu'il était aussi, et peut-être même surtout, un dessinateur à l'encre absolument hors-pair.

D'abord, regardons cette case réalisée dans les années 50, et extraite du seul comics qu'il réalisera entièrement seul : Thun'Da (épisode 4 - planche 7) - paru en France dans "Frank Frazetta - Thun'da - Amour Indomptable"  (Xanadu) ...

 

thun-da.jpg

... Et dont on trouvera en 1989 une nouvelle mouture du tigre à dents de sabre, transformé en zombie sous le pinceau inspiré de Kelley Jones p. 45 du Graphic Novel "Lost Souls" avec DEADMAN en vedette. 

 

deadman.jpg

 

- Peut-être l'idée du félin aux vertèbres saillantes lui est-elle venue à la vue de cet autre visuel signé Frazetta :

 

19_camethedawn_07_01_fritz.jpg

 

Ci-dessous, une autre image de félin au yeux luisants de menace, tête basse et menaçan vue par Kelley Jones pour "Lost Souls"...

 

deadman2.jpg

 

... Et la splendide Splash-page de ce qui est désormais officiellement la dernière bande dessinée de Frazetta et parue dans CREEPY : WEREWOLF !

 

gonteekwa.jpg

 

Nous reviendrons une autre fois sur cette histoire de "WEREWOLF" dont les nombreux emprunts justifieront une chronique à elle seule, et terminons sur le cas Kelley Jones, pour "Lost Souls" qu'on aurait pu intituler "Lost Inspiration" (je sais, c'est facile, mais que voulez-vous : ça m'amuse !), au vu du nombre d'emprunts, d'ailleurs plutôt de bon goût qu'on pourra y relever. La couverture de l'édition US parue en 1995, par exemple. Ne vous rappelle-t-elle pas un célèbre tableau peint longtemps avant...

 

 

deadman-cover.jpg

 

"Le Cri" de Munch ? Ici, la réappropriation du célèbre tableau, auquel Jones a ajouté ce jeu d'éclairage wrightsonien, est à mon avis, non seulement justifiée, mais témoigne d'une intention réelle de sa part :

Le résultat est saisissant !

 

munch_TheScream.jpg

 

 Autre référence classique de Kelley Jones : Gustav Klimt, puisque le DEADMAN "repentant" qu'il nous présente ici est l'exacte reproduction d'un détail d'une fresque du peintre Autrichien et dont présenterai l'original... dès qu'on m'aura rendu mon livre sur ses oeuvres pour scan !

 

- En attendant, si quelqu'un peut me donner le nom du tableau dont il est question, il aura gagné toute ma sympathie (Pour Zaïtchick, c'est pas la peine : Tu l'as déjà !

 

Rajout du 20 mai 2010 : c'est quand même le grand Zaïtchick qui, à nouveau, a trouvé la réponse à ma colle, puisqu'il s'agit de "La Jurisprudence" de Klimt (1903) !

Il n'existe que des photos en noir et blanc de cette fresque, puisque le tableau disparut dans un incendie en 1945. C'était un  panneau décoratif pour l'Aula Magna de l'université de Vienne.

 

                      Bravo et Big up (comme disent les jeunes)!

 

deadman-inside  Jurisprudence_detail-Klimt.jpg 

 

Allez, un dernier pour la route : Cette forêt de boulot posée sans perspective apparente sur un matelas de feuilles mortes m'évoque ...

 

klimt_beech.gif 

... Cette case de "Lost Souls", scannée ici à partir de la version française " L'Amour Après la Mort", parue en 2 parties dans la petite collection dirigée alors par Fershid Bharucha "Comics USA super héros" en 1990.

 

klimt2 

 

Aucun dessinateur, à fortiori quand il oeuvre dans une industrie telle que l'illustration ou la BD, avec ses codes, ses règles du genre, ne se fait tout seul : Nous avons tous été influencés par des prédécesseurs, et c'est très bien comme ça. Après, la richesse et la personnalité de notre travail découle de la diversité de ces influences, de notre capacité à savoir quand, et comment en invoquer l'une ou l'autre, à les marier, à les digérer, pour finalement en sortir quelque chose d'original, de nouveau, et qui nous est propre.

 

Je me souviens avoir lu un papier de Philippe Raphaël dans le défunt fanzine HEROES, consacré à cette histoire de DEADMAN, et où il disait regretter le manque d'homogénéité des visages, conséquence directe, à mon avis de l'utilisation de photos, ou d'autres dessins par le jeune dessinateur qu'était alors Kelley Jones.

 

Je suis pour ma part plutôt fier quand on me dit de mon travail, qu'il fait "un peu penser" à tel ou tel auteur, surtout quand il compte. Par contre, je serais quand même un peu embêté si un seul et même nom revenait toujours, quel qu'il soit.

 

Dans le cas de Kelley Jones, passer de la peinture "Art Nouveau", aux comics, avec d'évidentes références au cinéma de Tod Browning "FREAKS", pour réinventer le personnage de Neal Adams est à mes yeux un véritable travail d'auteur et qui lui vaut bien plus de considération de ma part que beaucoup d'artistes de galeries dont le Leitmotiv justifiant la repompe légitimée de tout ce qui peut tomber dans le panier "POP CULTURE" est la "réappropriation".

                           - Voilà c'est dit !

 

     A bientôt les amis, pour de nouvelles aventures de ... "Frazetta contre les clones" !

 

 

 

Repost 0

A Propos De L'auteur

  • Lefeuvre
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.