Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 10:34

Quand on a la chance d'avoir sorti un premier album dans la collection Signé du Lombard... On se dit que ce serait trop bête de ne pas profiter d'avoir un pied dans la porte pour tenter un truc un peu fou. Ce truc un peu fou est l'objet de cette chronique.

 

Et puis c'est Noël et j'ai envie de mettre autre chose que des photos de dédicaces.

 

 

Commençons par préciser que je suis fan de l'univers Thorgal, et de Rosinski en général.

 

Retour en arrière. Mars 2010 : C'est le lancement de Tom et William au Salon du Livre de Paris, et je suis tellement content de rencontrer mes premiers lecteurs qu'il faut presque me virer dehors à coup de balai pour que je laisse la place aux autres auteurs.

 

Au cours des quelques jours où je serai présent, je croise Pôl Scorteccia (directeur éditorial du Lombard France). Entre deux lampées de Champagne (standing oblige), je prends mon courage à deux mains - fait tomber la coupe par la même occasion - et lui glisse certaines intentions autour du personnage emblématique des éditions.

J'aimerais dessiner un album qui mettrait en scène un des personnages de l'univers Thorgal : Le nain Tjazhi !

 

Celui-ci fut rencontré pour la première fois dans "l'Enfant des Etoiles" (Thorgal t. 7) et paru en septembre 1984.

 

 

 © Rosinski - Van Hamme - Sente - Le Lombard (Dargaud - Lombard S.A.) 2010.

thorgal 7 0

 

- J'ai en tête de faire quelque chose avec ce personnage auquel je suis particulièrement attaché. Et puis il y a ces déclarations conjointes d'Yve Sente et Rosinski dans la presse BD depuis quelques années, où il est question d'étendre l'univers de Thorgal avec des séries parallèles et des spin-offs, sur le modèle des XIII Mystery.

 

- Le premier volume de ces séries parallèles, "Aaricia", est déjà en librairie.

 

- Bref, tout ça pour dire que c'était l'occasion de tenter quelque chose. Sans m'encourager pour autant dans cette voie un peu compliquée, Pôl ne m'interdit pas pour autant de faire un essai.

 

Et puis quand j'ai quelque chose en tête...

 

 "L'Enfant des Etoiles" est donc l'album qui m'a introduit tout gamin à la série. Je l'ai lu. Et relu. Puis re-relu.

Longtemps je n'en aurai pas d'autre entre les mains. Ce sera "Les Archers" au collège. Et bien que cet album compte aussi parmi mes préférés, je me souviens aussi avoir été surpris... Et déçu de ne pas y retrouver ce personnage de Tjazhi ni dans les autres albums que je découvrirai par la suite. A une ou deux exceptions, Tjazhi ne revient pas.

 

 

  

 

   Mais revenons à "L'Enfant des Etoiles".

 

 

 C'est un album atypique, comme "Aaricia" (t. 14). Ce n'est pas l'habituelle aventure de 46 planches, mais un recueil de 3 histoires, centrées chacune sur un aspect de l'enfance de Thorgal et publiées à l'origine dans le journal Tintin.

 

L'idée venait des mini-épisodes de Blueberry publiés à l'origine dans Pilote Pocket, et repris par la suite en album.

 

En apparence, ces histoires ne se suivent pas. Mais chaque fois, Jean Van Hamme introduit un élément qui nous fait passer de l'une à l'autre, pour en faire malgré tout une grande histoire.



 

croquis-TjazhiCelle qui m'avait le plus marqué ?

 

- La deuxième !

 

    "Le Métal qui n'Existait Pas".

 

 - On y découvrait l'histoire d'un terrible serpent, Niddhog, la malédiction qu'il fait peser sur le Peuple Nain dans une concision narrative exemplaire : Suite à la légèreté du chef des Nains qui a perdu aux échecs contre le fourbe serpent, il dispose de pas moins de 1000 années pour lui fournir un bijou fait dans "Le Métal qui n'Existe Pas".

 

Terrible,non ?

Et l'enjeu est le nom même du peuple Nain, nom sans lequel il ne seraient plus rien.

 

La situation est désespérée.

Une solution ? Et c'est au petit Tjazhi, le plus jeune d'entre eux qu'échoit la quête. Le reste, je ne le dirais pas. Allez le lire ou le relire. Cette première visite dans l'imaginaire de Van Hamme et Rosinskiant m'a emballé, tant et si bien que je me rappelle avoir été surpris (et déçu) de ne pas retrouver le personnage du Nain Tjazhi à la lecture des albums suivants.

 

THORGA-2.JPG

 © Rosinski - Van Hamme - Sente - Le Lombard (Dargaud - Lombard S.A.) 2010.

 

Ceci explique la  ma démarche 25 ans plus tard.  

 

croquis-Tjazhi2Pour avoir commencé ma courte carrière avec pas moins de 4 livres illustrés présentant le mot "Lutin" dans le titre (voir liste à la fin), la sortie d'un premier album de bande dessinée au Lombard m'a paru comme l'opportunité de tenter quelque chose :

 

 - Proposer une direction, "un angle" pour le personnage au bonnet rouge en vue, pourquoi pas, d'un one-shot.

 

-Au lieu de proposer l'habituel carnet de croquis, imitation - de plus ou moins bon goût- du grand professionnel Rosinski, j'ai opté pour une autre approche qui illustrerait cette approche : S'approcher des codes de la féerie, tels qu'on les trouve dans les contes traditionnels ou chez les Anglais comme Lewis Caroll.

 

Un Nain, et de manière générale, le Petit Peuple, ne mérite pas qu'on vienne piocher dedans au gré des modes éditoriales. Pierre Dubois m'a souvent expliqué les petits gestes rituels, petites attentions délicates qu'il fait chaque matin avant d'écrire sur les Fées et les Elfes. Il me fallait moi aussi trouver une approche, rédiger une sorte d'invitation à la féerie qui légitimerait mon travail. Tjazhi compte trop à mes yeux pour aller à la facilité.

 

     Le résultat : 

 

 Vous allez le découvrir maintenant. C'est une mini-histoire en 4 pages, pensée comme un préambule à l'aventure proprement dite (et dont vous ne saurez rien), où en quelque sorte je demanderais à Tjazhi - à travers la requête d'un jeune Thorgal (alors âgé de 12 ans, et scalde de sa tribu - son autorisation de le suivre à travers ses propres aventures.

 

Par la même occasion, j'ai réintroduit dans ce mini-récit la rencontre des deux personnages (telle que vue dans "l'Enfant des Etoiles") , ainsi qu'un rappel de la période où Thorgal est un jeune Scalde (musicien) pour inscrire ce petit épisode comme une nouvelle clé permettant de passer entre deux albums charnières de la saga (Thorgal et Aaricia), et entre deux mondes : Celui des hommes et celui plus mystérieux des Dieux.

 

Seules les planches 1 et 4 sont encrées. Les 2 et 3 sont des roughs (avancés). Les images sont toutes cliquables pour être agrandies. Comme vous le verrez, mon détachement par rapport à l'oeuvre originale se situe plus sur des influences de mise en scène venues d'auteurs américains (comme le titre incrusté dans le dessin à la Eisner), que par la patte graphique elle-même.

 

   Bonne Lecture !

 

1

  

 deux

 

 

 

3 

 

  4

     6 mois plus tard...

 

 - J'ai envoyé cette proposition au Lombard en mai ou juin.

   

Pour vous dire la vérité, les chances qu'il se passe un jour quelque chose autour de cet embryon de projet... Sont minces. Plus que pour tout autre projet, j'ai conscience que ce sera encore plus difficile avec celui-ci : L'enjeu est gros, la renommée de l'univers est conséquente et la concurrence rude.

 

C'est la règle du jeu : A nous, auteurs, de proposer, de séduire, et de convaincre. Ca ne marche pas toujours, et il y a plus de projets refusés que de projets validés, même quand on a déjà signé des albums.

 

De plus, un tel projet, ne trouve sa justification qu'adossé à l'univers Thorgal, et ne peut donc naître qu'au sein du Lombard. Mais la vocation d'une telle démarche de ma part était d'aller au bout d'une idée (en y croyant quand-même, attention - sinon ce n'est pas la peine !).

 

De par son caractère exclusif, il est donc vain d'en envisager un quelconque usage chez un autre éditeur.

 

- Quand on vous dit que c'est un métier de passion !

 

 

   Bibliographie de mes oeuvres lutinesques  :

 

1995 : "Carnet de Route d'un Chasseur de Lutins"  - Préface Pierre Dubois - (ed. Au Bord des Continents).

2005 : "Le Guide des Lutins Comestibles de Brocéliande" - (ed. P'tit Louis).

2006 : "Comment Cuisiner Lutins et Fées" - (ed. Ptit Louis).

2007 : "30 Recettes de Lutins Délicieux - 30 Recettes de Lutins Vénéneux" - (ed. Ptit Louis).

2010 : "Hans" - (éd. Keit Vimp Bev).

 

 

- Un Joyeux Noël à vous tous !

Repost 0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 12:23

Suite des premiers pas d'une nouvelle bande dessinée.

 

Un nouveau livre, c'est comme un bébé : Les parents sont tout juste au courant, mais ils préfèrent attendre un peu avant d'en faire part aux autres, de donner le prénom quand ils le connaissent, son sexe ou les conditions exactes dans lesquelles il a été conçu (J'ai d'ailleurs toujours trouvé ça un peu bizarre). Passons.

 

 Bien que je ne sais que depuis peu que je vais réaliser l'album en question (j'estime d'ailleurs à la louche à deux ans le temps qu'il reste avant qu'il ne soit en librairie), je ne peux m'empêcher d'en causer un peu. Il sera en noir et blanc et va me permettre de ramener au premier-plan un peu de ces influences corbeno/wrightsonniennes qui m'ont tant marqué. Du coup, je lâche quelques infos et "photos de tournage" au fur et à mesure.

 

           Ne me confiez jamais un secret !

 

 Quelques photos. Il s'agit de la modélisation sommaire en papier mâché de la tête du héros macabre d'une nouvelle fantastique :

 

Un mort revenu hanter un petit village de campagne française à la fin du XIXe.

 

 

DSC05970 DSC05974

 

Ca me permet de voir la tête sous tous les angles afin de m'aider à en piger les volumes avant de passer à la réalisation des planches de BD proprement dites.

En son temps, Berni Wrightson avait fait la même chose au moment de réaliser son chef-d'oeuvre l'illustration du roman classique "Frankenstein" : A partir d'un crâne humain, il y avait ajouté de la cire pour obtenir les volumes tout en tendons et en nerfs saillants si caractéristiques de l'esthétique du maître du macabre.

 

DSC05977 DSC05979

 

Moi, j'ai fait avec les moyens du bord : De la vieille colle à tapisser, une boule de papier journal, mes doigts, mes cheveux (coupés la veille et récupérés à la corbeille), et un poil d'acrylique.

 

1h30 chrono plus tard (le temps de la "La Malédiction du Loup-Garou" en fond sonore), et c'est bon.

 

DSC05981 DSC05975

 

Les oreilles, c'est du papier hygiénique (d'où l'expression "être dur de la feuille" (J'essaie d'alléger le climat comme je peux).

 

J'ai bien essayé aussi avec du papier rose, mais ça le faisait moins.

 

DSC05983.jpg

 

"-To be or not to be en papier mâché... that's the question."

   

Pour finir, un crayonné d'une planche où l'on voit les premières intégrations de mon fantôme pathétique.

Il doit faire peur autant que pitié. J'essaye d'éviter le réalisme (pas forcément de bon goût quand on tape déjà dans un conte avec un revenant) pour privilégier une forme d'expressionnisme (exagération visuelle et narrative de la réalité pour s'appliquer à privilégier les traits de caractère ou d'ambiance, sur le modèle de Fritz Lang, Murnau ou encore Tim Burton).

 

CQATF-3

That's all folks !

 

Ce week-end, rendez-vous samedi et dimanche à "la 25 ème heure du livre du Mans" pour des dédicaces de folie !

(puis ici-même ce lundi pour une nouvelle chronique de "Vos Héros vous ressemblent".)

 

Repost 0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 11:11

Hu-hum. (raclement de gorge - témoin de mon émotion).

Je me lance.

 

La vie réserve parfois de belles surprises.

 

Alors voilà : Je travaille depuis quelques temps à un projet d'adaptation de contes fantastiques en bande dessinée. Des contes français. Comme je suis quelqu'un de prudent (qui a dit "superstitieux" ?), je ne vous en dirai pas trop pour le moment. Quand les choses seront concrètes je pourrai vous annoncer fièrement le nom de l'auteur adapté, que le titre de ses nouvelles que je souhaite mettre en images, et le nom de l'éditeur qui va publier le tout.

 

CQAF10

 La pomme, c'est juste pour donner une échelle des feuilles cartonnées sur lesquelles je bosse.

Je mélange fusain, café, acrylique, marqueur, stylo bille... Tout ce qui me tombe sous la main.

 

En même temps, je ne peux résister au plaisir de vous montrer quelques images, crayonnés fiévreux où je laisse libre cours à mes influences fondatrices, (macabres, mais pas gore) parfaitement appropriées pour ce futur livre en question : Il y a bien entendu mon chouchou Bernie Wrightson d'un côté (période noir et blanc "CREEPY")... et l'imaginaire breton (voire paysan dans un sens plus large), tel qu'il a été patiemment collecté par les Anatole Le Braz, CLaude Seignolle, Emile Souvestre et quelques autres collecteurs passionnés.

 

CQAF7 CQAF8 CQAF9

  Comme pour la quasi totalité des images de ce blog, cliquez sur les images pour les agrandir .

  

Il me semble en effet avoir enfin trouvé aujourd'hui des contes suffisamment "forts" pour justifier d'en réaliser une adptation en bande dessinée. La première étape a été de contacter leur auteur (qui a eu, outre la bonne idée d'être encore des nôtres, la non moins bonne idée de garder les droits de son oeuvre). Bingo ! Le monsieur s'est révélé quelqu'un d'une immense générosité, disponible... et d'un humour implacable ! Du coup, j'ai obtenu sa bénédiction pour le projet.

 

CQAF2

  Je repars à zéro. La première page ne me plaît pas : Le malheureux héros de la première histoire doit avoir l'air mort sans ressembler pour autant à un zombie hollywoodien. Cette version plus pathétique, plus "débile" (au sens premier : sans forces, chétif, stupide) me convient donc mieux, et correspond plus à l'esprit du texte.

 

Etape 2 : Trouver l'écrin idéal pour accueillir ces contes. Un éditeur s'impose, réputé pour son intransigeance et sa passion sincère à la fois pour ce type de littérature et pour le graphisme en noir et blanc (Ah, oui : J'avais oublié de préciser, tant cela m'apparaît comme évident, que ce travail ne peut-être fait qu'en noir et blanc !). Premiers contacts parfaits qui me confirme ce que je pressentais en achetant les livres de ses collections : Nous sommes sur la même longueur d'ondes ! Si l'on ajoute que j'ai eu la bonne surprise de découvrir que le dit éditeur, se révèle être un fin amateur de l'écrivain en question... il y a de quoi penser que les choses arrivent parce qu'elles doivent arriver ainsi.

 

CQAF4 CQAF5 CQAF6

 

Vous me trouvez enflammé ? Mystique ?

 

- Quand vous découvrirez (ou redécouvrirez) les textes du fameux bonhomme, je pense que vous partagerez mon enthousiasme.

 

Voilà donc les éléments qui m'autorisent aujourd'hui à commencer à vous entretenir de cette nouvelle aventure.

 

 Ne croyez pas que je joue à être mystérieux, en faisant des secrets de pas grand' chose : Je trépigne de vous dévoiler le tableau entier (ainsi que la première planche déjà réalisée), mais j'ai appris depuis longtemps et en particulier dans le secteur de l'édition qu' "un tiens vaut mieux que deux tu l'auras".

 

CQAF11 CQAF3

 

Les histoires macabres en question ajoutent au pittoresque des légendes paysannes effrayantes, liées à la sorcellerie, au Diable et aux loups, le regard incisif et juste d'un Maupassant sur la société rurale de la fin du XIXe siècle/début XXe.

 

Aujourd'hui, je vous montre mes premières recherches graphiques (peu ragoûtantes, j'en conviens). Elles correspondent à la première nouvelle que je souhaite adapter, et qui est aussi la première que j'ai lu de cet écrivain-mystère. J'avais autour de 12 ou 13 ans et je n'ai fait dès lors que rechercher tout texte, livre ou anthologie qui porterait cette même signature.

 

 

Repost 0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 20:12

- Suite et fin des recherches relatives à ce projet. Après 4 livres avec le mot "lutin" dans le titre, il était sans doute temps que j'essaie d'explorer d'autres thèmes.

 

 J'ai commencé à travailler sur Tom & William à cette période.

- Plus tard, peut-être...


grange-pirou

2007 -  palette graphique -


Mukhlök
2007 -  recherches - crayon à papier & gomme - 25 x 37 cm

Mukhlök-color

2007 -  recherches - crayon à papier & gomme + palette graphique (couleur).


Noirtarin3


2007 -  recherches - crayon à papier & gomme


Repost 0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 18:53

Série de recherches pour un projet plutôt ambitieux, avec un script serré de 40 pages ... mais resté dans mes cartons !

 

trolls


2007 -  recherches - lavis/marqueur/blanco - 25 x 37 cm

trolls2
2007 -  recherches - crayon à papier & gomme - 25 x 37 cm


troll

2007 -  recherches - crayon  à papier & gomme - 25 x 37 cm


études
2007 -  recherches - crayon  à papier & gomme - 25 x 37 cm


jumeaux
2007 -  recherches - crayon  à papier & gomme - 25 x 37 cm



Repost 0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 16:30




     3-crocos2

Les images qui suivent sont celles d'un projet de One-shot.

p1            crocodile1RVB
     p.1                                                             p.1 - couleur



p2              crocodile2RVB
     p.2                                                              p.2 - couleur



     croco-garou    Isham



Louis-Mazan         manoir


              galerie

               manoir-crayon        adoratrice-Sobek

                          

                                        croco-mada

Repost 0

A Propos De L'auteur

  • Lefeuvre
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.
  • Auteur BD/Illustrateur né en 1977, marié et papa de deux enfants.